Saint Michel, une symbolique très riche

Saint Michel est une figure iconographique très importante dans le christianisme, notamment en France. Il est aujourd’hui fêté le 29 septembre. Il est aussi l’un des saints patrons de la France, l’un des personnages les plus connus du christianisme, que l’on retrouve dans d’autres civilisations.

Saint-Michel’est l’image du chevalier terrassant le dragon, parce que la volonté réussit à contenir les instincts.

Saint-Michel est l’image du chevalier terrassant le dragon, parce que la volonté réussit à contenir les instincts.

Pour comprendre sa symbolique riche, nous devons aller au-delà de la simple interprétation religieuse du combat des forces de Dieu face au démon.

La clé psychologique, la volonté sur les instincts

C’est l’image du chevalier terrassant le dragon, parce que la volonté réussit à contenir les instincts. C’est l’évocation éternelle de la conscience face au chaos. Il est l’image du héros qui doit affronter ses peurs et ses doutes, qui doit dépasser l’incertitude. Le dragon est l’illustration de toutes les ombres que l’on doit dépasser.

La clé symbolique du seuil

Le christianisme n’a jamais représenté un saint Michel triomphant, qui n’aurait plus d’ennemi. Il y a toujours cette tension ; le serpent ou dragon n’est pas complètement mort, il est encore vivant, il est encore prêt à mordre et saint Michel le tient en joue, d’une certaine manière. Il y a un affrontement, rien n’est joué, mais un seuil est marqué. La vigilance reste de mise face aux forces de dissolution.

Vouloir les détruire serait utopique ou illusoire, car les forces chaotiques, l’entropie, font partie de la vie. Le rôle de notre conscience est de marquer la limite pour empêcher que les forces du désordre n’œuvrent.

Un autre seuil que marque saint Michel est son activité d’ange psychostase, qui pèse les âmes lors du Jugement Dernier. C’est lui détermine ainsi le chemin des âmes dans l’au-delà.

Le rapport entre saint Michel, le christianisme et la France

L’archange saint Michel est celui qui conduit Noé au moment du Déluge. C’est lui qui retient le bras d’Abraham au moment où il sacrifie son fils et c’est lui aussi qui guide Jeanne d’Arc, au moment de faire renaître, de ré-enchanter la France dans une période difficile de son histoire. Dans l’imaginaire catholique, c’est l’ange le plus puissant et le plus actif des serviteurs de Dieu. C’est l’agent opérationnel de Dieu, qui est sur tous les fronts, dans tous les combats.

Saint Michel est le saint protecteur de la France. Il y a une série de plusieurs saints protecteurs de la France, couronnée par une triade composée de saint Michel, la Vierge Marie et saint Martin.
Si Clovis se convertit au christianisme et crée le royaume de France, c’est suite à une intervention de saint Michel. À partir de là se développe en France une dévotion particulière à saint Michel. Il existe une polémique sur la date de la conversion de Clovis, certains la plaçant vers 492, d’autres plutôt vers 496.

Saint Michel guide Jeanne d’Arc, au moment de faire renaître, de ré-enchanter la France dans une période difficile de son histoire

Saint Michel guide Jeanne d’Arc, au moment de faire renaître, de ré-enchanter la France dans une période difficile de son histoire

Saint Michel, l’Archange « qui est comme Dieu »

Si nous approfondissons le thème, il faut s’intéresser au nom même de saint Michel. En hébreu, c’est Mi-ke-el, et en latin, cela a été traduit par Quis ut deus ; il existe plusieurs variantes sur l’interprétation de ce nom, qui donnent des compréhensions différentes. La traduction la plus courante est « Qui est comme Dieu » : saint Michel est le reflet de Dieu dans le monde manifesté.

" Qui est comme Dieu ! est aussi le cri de victoire que saint Michel lance quand il entre au combat, que ce soit dans l’Apocalypse, ou ailleurs.

 » Qui est comme Dieu ! est aussi le cri de victoire que saint Michel lance quand il entre au combat, que ce soit dans l’Apocalypse, ou ailleurs.

C’est aussi le cri de victoire qu’il lance quand il entre au combat, que ce soit dans l’Apocalypse, ou ailleurs ; c’est son cri de ralliement : « Qui est comme Dieu !» Suivi d’un point d’interrogation, « Qui est comme Dieu ? » saint Michel devient alors un rappel de la conscience pour les hommes. Qui porte l’étincelle divine pour affronter les doutes, pour affronter les peurs, pour affronter l’obscurité ? C’est l’homme lui-même qui porte la lumière.

Les figures apparentées à saint Michel dans d’autres civilisations

Dans une approche symbolique élargie et pluriculturelle, il existe un réseau signifiant lié à d’autres figures similaires à saint Michel.

Parmi les divinités qui ont exactement la même signification, on retrouvera en Égypte d’un côté, Horus combattant Seth, notamment quand il devient harponneur et que Seth prend la forme d’un hippopotame, comme cela est représenté dans les couloirs du temple d’Edfou.
En Inde, on trouvera Indra, un dieu guerrier qui doit aussi combattre le serpent.
Chez les Vikings, saint Michel est Thor. Dans la mythologie nordique, Thor est celui qui parcourt le monde, pour se battre avec tout ce qui est une source d’adversité ; il est une force active qui repousse les forces du chaos et du désordre et dans l’imaginaire germain, il y en a beaucoup… Et c’est aussi celui qui affronte le Serpent cosmique qui entoure le monde, et qui est un principe dévorant qui, si on ne le calme pas, va avaler le monde.
En Grèce, il correspond à Apollon. Apollon, qui est la source de la lumière, cette fois-ci, il ne porte pas une lance ou une épée, mais un arc qui tire des flèches, donc des rayons de lumière et il se bat contre le serpent, le python, et là où il le tue, se trouve le nombril du monde, Delphes, où la pythonisse délivrera ses messages.

Saint Georges est un humain devenu un saint

Saint Georges est un humain devenu un saint

Dans une iconographie, comment distinguer saint Georges de saint Michel ? Saint Georges est un humain devenu un saint, saint Michel est un archange, donc un canal de Dieu ; il est dans un autre plan, symbolisé dans l’imagerie chrétienne par le fait qu’il ait des ailes.

Comme toute figure symbolique, saint Michel peut délivrer encore d’autres messages ou significations, dont nous n’avons retenu que les plus essentiels à savoir son rôle de signifier la limite, soit à ne pas franchir, soit à dépasser.

Par Michaël DESCLOUX