Pollution extérieure et pollution intérieure

À mesure que passent les années (les mois, pourrions-nous mieux dire), les effets de la pollution sont de plus en plus évidents en des points déterminés de la Terre, spécialement là où la population est la plus abondante.

Le style de vie considéré comme confortable a généré une telle quantité d’articles de consommation, nécessaires ou non, que leurs déchets nous plongent dans des flots de résidus qui empoisonnent les lieux où nous vivons. Impossible d’y échapper. Tous fuient dans les mêmes endroits et produisent à nouveau une même contamination.

Cette pollution extérieure a été l’objet de multiples réunions internationales qui ont démontré l’impossibilité de se mettre d’accord. L’ambition de richesses dépasse toute prudence humaine. L’industrialisation massifiée de la vie quotidienne a créé une infinité d’artefacts qui compliquent la vie plutôt que l’alléger. Cela bénéficie économiquement à quelques-uns et rend malades la majorité d’entre nous, bien que nous n’en soyons pas conscients ; et si nous le sommes, nous ne pouvons pas nous évader de cette fausse chaîne de prétendus besoins.

Les effets de la pollution

La pollution externe affecte l’atmosphère et, par conséquent, l’air que nous respirons avec ses conséquences notables sur les corps physiques. L’eau qui nous arrive – sauf dans des lieux écartés – n’est dans la plupart des cas pas potable et on la « nettoie » avec des produits aussi nocifs que ceux qu’ils prétendent éliminer. Mers et cours d’eau sont surchargés de résidus plastiques qui perturbent la vie d’une infinité d’animaux aquatiques, sans éveiller notre pitié.

Le climat change sous nos yeux, sans rien provoquer d’autre que des commentaires et des lamentations dans les nouvelles qui nous arrivent, si tant est qu’elles nous arrivent.

Il ne serait pas de trop non plus d’inclure le filet électromagnétique qui nous enveloppe, pourvu que nous continuions à jouir de certaines communications faciles, qui constituent une prison et un filet d’intrusion inacceptable dans nos vies. Mais comme cela ne se voit pas…

La contamination acoustique des villes est également préoccupante. Pour parler les uns avec les autres et l’emporter sur les bruits ambiants, il faut crier. Et où se situe la beauté de la parole ? Le cri, bien qu’il vise à se faire entendre, attire, bien que ce soit instinctivement, l’agressivité. Les automobiles et les motos s’accompagnent d’un type de musique qui n’est peut-être pas agréables à tous, ni pour le style ni pour les décibels. Mais si quelqu’un veut écouter une autre musique, – qu’est maintenant la musique classique ? – chez eux, les voisins protestent à cause du bruit !

La pollution extérieure nous a contaminés à tel point que parfois nous avons besoin de plusieurs heures pour goûter à nouveau le son du vent, de la pluie, des trilles des oiseaux. Il nous en coûte de nous arrêter à la beauté d’un arbre, aux couleurs d’une fleur, au petit ruisseau qui descend en dansant de la montagne… et à tant de chants propres à la Nature.

Nous avons besoin de nous adapter pour écouter à nouveau les personnes et découvrir le son de la voix humaine, et même nos propres sonorités. Nous sommes malades mais la Nature nous rend la santé.

La pollution intérieure

Cependant, il y a un mal encore supérieur, qui est la pollution intérieure. Nous sommes saturés de mauvaises nouvelles (peut-être parce que personne ne reconnaît les bonnes ?) ; ce ne sont que crimes de la pire espèce, corruption d’une infinie variété, appétit de pouvoir et absence de sentiment d’humanité ; mensonges grossiers que tous croient pourtant, vérités cachées que personne ne remarque. Nous avons une fausse conception du monde et de la vie. La philosophie est retirée des programmes d’études ; bref, pourquoi apprendre à penser, si à l’avenir « on nous pensera ? »
Les religions s’affrontent dans des guerres sans pitié mais bien évidemment « au nom de Dieu », d’un Dieu atterré de constater ce que nous, les humains, faisons de sa grandeur inconcevable pour la raison ordinaire. Il n’y a ni croyances, ni intelligence, il n’y a que du fanatisme.

Les êtres humains s’affrontent pour n’importe quel détail qui n’ajoute rien à leur condition humaine. Personne ne se préoccupe de la vie intérieure, il s’agit de remplir le vide intérieur avec les coutumes et les modes les plus absurdes. Tous crient contre tous ; tous demandent compréhension et inclusion dans la société mais personne ne les concède à moins qu’on ne se conforme à son modèle.

Les livres ont été remplacés par des artéfacts électroniques. Oh ! le merveilleux contact du papier entre les mains ! Désormais, nous ne parlons plus en regardant les yeux de personne ; cela ne nous manque pas parce que toute la communication se fait sur écrans et claviers, quand ce n’est pas avec les pouces…

Il y a de la haine, il y a de la crainte, il y a de la méfiance, il y a de l’insécurité, au point d’en arriver à l’occasion au mépris de la vie. Personne n’ose s’approcher de personne et, nonobstant, tous ont un ardent désir d’union humaine.

Il faudrait commencer par éradiquer la pollution intérieure, pour atteindre la pureté extérieure. Il y a beaucoup de gens qui secrètement appellent à récupérer des valeurs morales perdues dans un recoin de la vie, des valeurs qui existent encore et exigent leur place dans le vaste panel de la Vie.

À coup sûr, l’amour de la Sagesse, la Philosophie, qui cherche et acquiert heureusement une nouvelle conception de l’existence, peut nous rendre la santé que nous a enlevée la pollution. Il sera assez coûteux de nettoyer tant de saleté accumulée mais il y en a qui sont disposés à commencer. Moi qui t’écris et toi qui me lis en faisons partie.

Traduit de l’espagnol par Marie-Françoise Touret
N.D.L.R. Les intertitres ont été rajoutés par la rédaction
Par Délia STEINBERG GUZMAN
À lire
Nettoyez votre énergie
Mes secrets et rituels pour purifier et protéger les lieux et les personnes
par Lila RHIYOURHI
Éditions Leduc.s pratique, Collection Ressources & sens, 2019, 239 pages, 18 €
Un ouvrage pratique pour aider à nettoyer et purifier sa maison des énergies négatives. Exercices de purification, rituels de protection, prières, nettoyage pour entretenir les bonnes énergies. Par une énergéticienne, magnétiseuse et médium qui pratique cette technique de puis plus de vingt ans.