Ouvrir sa journée en conscience

Pour profiter pleinement de cette période où l’on est un peu plus chez soi, quelques conseils pour vivre mieux avec soi-même. 30 minutes pour ouvrir sa journée en conscience sur tous les plans.

Plaçons cette ouverture de la journée sous le signe de l’attention et de la concentration.

D’abord choisissez un espace dans votre appartement ou votre maison qui sera toujours le même et qui vous permette de placer un repère pour l’ouverture de la journée, que vous pouvez faire chaque jour de la semaine, si vous le voulez. Dans cet espace placez une bougie à allumer, une coupelle de parfum, une photo, un symbole, un encens, une fleur ou une plante, des choses qui vous inspirent et aident à la concentration.
L’attention à sa respiration est l’exercice de base dans toutes les traditions.

Asseyez-vous sur une chaise, le dos droit mais détendu, respirez profondément cinq ou six fois, inspirez et expirez et visualisez votre journée. Soyez attentifs à son déroulement, aux rendez-vous que vous avez, aux gens que vous allez rencontrer, à ce que vous allez faire. Chaque jour est un mystère plein d’opportunités et pour les saisir, il faut être attentif.

Faites quelques exercices de détente et d’étirement de votre choix.

Donnons ensuite à ce petit matin une offrande de beauté, une offrande de musique, pour que l’âme commence elle aussi à s’éveiller …
Nous vous proposons d’écouter Siface: L’amor castrato – Filippo Mineccia – Nereydas – Javier Ulises Illán (ou toute autre musique ce votre choix qui élève l’âme)
https://www.youtube.com/watch?v=YSftYFJj8V4

Nous donnerons enfin à ce matin une offrande de philosophie. Chaque jour nous pouvons lire un petit texte philosophique qui élève et éclaircit nos pensées.  Nous vous proposons un texte pour se réveiller et pénétrer les mystères du réveil, comme une renaissance à soi, à méditer, d’après les enseignements de Délia Steinberg Guzman.

Conseils pour renaître chaque matin

Quand tu te réveilles, tous les matins, prends-le comme une renaissance.
Ouvre les yeux avec admiration devant tout ce qui t’entoure.
Étonne-toi d’être vivant et profites-en.
Jouis de la lumière.

Fais les choses avec patience, rapidité, efficacité et tendresse, depuis le fait de te laver les dents jusqu’à la reprise de ton travail quotidien.

Mais avant de partir, fais un peu d’exercice, ne serait-ce que quelques respirations profondes.
Étire les bras et les jambes, étire-toi intégralement jusqu’à ce que tu paraisses plus haut.
Sens ton corps et ressens-le comme tien, à ta disposition comme ton meilleur outil.

Réveille tes sentiments.
Aime davantage tous ceux que tu aimes, et promets-toi un geste d’affection que tu n’as jamais eu.
Apprends à serrer dans tes bras. N’aie pas peur. Aime profondément bien que sans faiblesse, n’aie pas peur.
Sois généreux sans être stupide, n’aie pas peur. Sois heureux, cela en vaut la peine.

Réveille tes idées.
Tu vis un Idéal et c’est un trésor que beaucoup cherchent et que peu trouvent.
Revois les idées qui te touchent le plus, répète-les à voix haute.
Appuie-toi sur tes idées et considère-toi une personne fortunée parce que tu sais pourquoi tu vis.

Lorsque tu as atteint les hauteurs de ton âme, ne perds jamais cette position.
Tout ce que tu as gagné t’appartient, et se trouve précisément dans ton âme.
Cherche inlassablement le sens de la Vie et ne le perds pas, ne le trouverais-tu que dans un brin d’herbe, ou dans un insecte qui s’agite autour de toi.

Tu es en train de renaître.

Ressens intensément. Ne pense pas que le sentiment soit nécessairement faiblesse.
Tu dois être touché et admiratif devant une personne, un nuage, un arbre ou le ronronnement d’un chat.
Tu dois souffrir avec ceux qui souffrent et faire tienne la douleur de l’humanité même si tu ne peux y remédier ; mais prends conscience du fait que toi aussi tu fais partie de cette humanité souffrante et que tu as l’opportunité de construire un monde nouveau et meilleur.

Tu es en train de renaître.

Regarde-toi dans le miroir et souris ; tu as tout un jour devant toi. Quelle merveille ! Redeviens l’ami du temps !

Tu es en train de renaître.

par Catherine PEYTHIEU