Arts

« Magique », un fait historique et culturel

En 2021, le musée d’histoire naturelle de Toulouse a réalisé une exposition sur le thème « Magies-Sorcelleries » dans laquelle ont été abordés les savoirs scientifiques et occultes de la magie. Depuis le 15 avril 2022 et jusqu’au 5 mars 2023, le Musée des Confluences de Lyon continue l’exposition en explorant la pratique de la magie dans les sociétés comme un fait historique et culturel.

Exposition temporaire Magies – Sorcelleries

Une scénographie originale permet de cheminer dans une étrange forêt où l’on découvre 450 objets, spécimens de sciences naturelles, pièces archéologiques et ethnographiques, liés à la magie, dans un chemin de figures géométriques symboliques de la magie.

Dans un premier temps, l’exposition explore le rapport de la magie dans les sociétés depuis l’Antiquité jusqu’au monde moderne. Si Rome a voulu par la magie s’attirer la bienveillance des «  dieux tout-puissants » et écarter toute action maléfique, la Renaissance a exercé une forte répression des prétendus adeptes de la sorcellerie. À la Révolution industrielle la magie retrouve un statut dans l’art et le spectacle. Puis, en France au XIXsiècle et au début du XXesiècle, puis aux États-Unis et ensuite en Europe, la magie est appelée spiritualisme et se pratique dans un cercle restreint, et se caractérise par la communication avec les esprits au-delà de la mort et la manipulation d’objets.

Dans un second temps, l’exposition explique comment la magie permet d’intervenir sur le réel : par la pratique de certains gestes, la manipulation d’objets rituels de protection : amulettes, objets de protection individuelle… par des devins-guérisseurs, chamanes, sorciers, marabouts, vêtus de tenues ou attributs spécifiques. Ils opèrent entre le monde visible et le monde invisible. Ils peuvent interagir avec les animaux en s’appropriant de leurs pouvoirs.

Puis l’exposition aborde l’existence de nouvelles formes de magie aujourd’hui, notamment le chamanisme moderne, associant des symboles et des pratiques de différentes origines. La figure de la sorcière est mobilisée de nos jours pour critiquer les normes du patriarcat et du capitalisme.

Films, dessins animés, séries regorgent aussi d’enchanteurs, de créatures fantastiques, de sorcières et d’apprentis sorciers. Au-delà de certaines pratiques de charlatanisme, la magie nous incite à retrouver la beauté du monde.

Scénographie : FAKESTORYBIRD – Marion Lyonnais
Informations et réservations
Musée des Confluences
89, Quai Perrache – 69002 Lyon
Tel : 04 28 38 12 12
www.museedesconfluences.fr
Lire les articles dans la revue Acropolis
• La magie par Olivier larrègle
– N° 293 (02.2018) : Premier niveau de magie, la magie du sens
– N° 294 (03.2018) La magie des relations humaines, deuxième niveau de magie
– N° 295 (04.2018) La magie du feu, la magie du mystère
• Le chamanisme
– N° 116 (01-02 1991) : Le chamanisme et les voies de l’extase par Didier Carrié
par Marie-Agnes LAMBERT
Rédactrice en chef de la revue Acropolis
© Nouvelle Acropole
La revue Acropolis est le journal d’information de Nouvelle Acropole

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page