L’exercice le plus vieux du monde … La marche lente

L’été est un moment propice pour sortir des villes, se ressourcer et faire quelques exercices physiques. Parmi eux, un exercice, le plus vieux du monde… la marche lente.

Marcher lentement, très lentement … en prenant pleine conscience de son mouvement, à travers ses muscles, ses articulations, les sensations de la plante de ses pieds, retrouver le contact à la terre et l’équilibre perdu dans la précipitation de nos gestes au quotidien.
L’énoncé de l’exercice en soi est simple, sa réalisation exigeante et ses biens-faits illimités !

Trouver un lieu calme, de l’herbe, le sable de la plage, ou un plancher, de préférence pieds nus pour mieux sentir nos pas. La sensation nous permettra de mieux nous concentrer.

Marcher lentement, c’est décomposer nos pas en étapes conscientes, mais en gardant la fluidité du mouvement. Le mouvement doit être Un, une unité, un ensemble alors que nous observerons sans doute la tentation de saccader le mouvement, de faire de courts arrêts, de bloquer sa respiration …  Visualisons ce fil de soie que l’on tire de sa pelote, à vitesse constante, sans s’arrêter, et en acceptant de « descendre » dans les pas que nous faisons.
Le regard porté à une dizaine de pas devant soi, pour ne pas casser les cervicales mais garder un port souple du cou.
Les bras ballants, détendus, le bassin lourd, tout le mental tourné vers l’exercice, entièrement occupé à sentir de l’intérieur tout ce qui se passe quand nous marchons de manière consciente…
La respiration libre. C’est le mouvement qui va la placer naturellement dans le bas ventre, au Dan Tieninférieur.

Si on devait en faire un jeu, les règles en seraient changées : c’est celui qui arrive le dernier qui a gagné ! plus lent que lent mais en restant toujours en mouvement et en équilibre.

Minimum 15 mn et pas de limites au-delà !… Mais jamais moins de 15 mn car le cerveau a besoin de cela pour basculer dans un autre espace-temps… Au-delà vous pouvez y rester des heures sans vous rendre compte que le temps passe, pendant que vous traversez l’espace !

Bonne pratique !
Bel été à tous !

Et si vous voulez partager, vous pouvez me joindre : 06 86 24 29 55. Ce sera avec plaisir que « nous marcherons ensemble » !

Par Catherine PEYTHIEU

À lire

Marcher en pleine conscience
par THICH NHAT Han
Traduit par Séphanie CHAUT
Les Éditions Belfond, 2016, 128 pages, 12,50 €

Il existe de nombreuses façons de marcher. L’une d’entre elle permet de donner toute notre attention à notre corps, à notre souffle, à sentir nos pas sur la terre ferme Elle nous fait le voir le monde d’une autre façon et découvrir toutes les merveilles de la vie. Elle nous ramène à nous-même et à l’ici et maintenant.
À lire et à pratiquer sans modération dans toutes les circonstances de la vie, pour retrouver la joie et l’apaisement.