LittératureLivre du moisPhilosophie

Les foudres de Nietzsche et l’aveuglement des disciples

par Jacques BOUVERESSE
Éditions Hors d’atteinte, 2021, 376 pages, 20 €

Cet essai posthume – Jacques Bouveresse est mort en mai 2021 – remet en lumière certains aspects de la pensée de Nietzsche (1844-1900) qui suscitent une polémique. Nietzsche était-il de gauche ? (selon Gilles Deleuze). Était-il anti-démocratique ? L’auteur explique que l’aveuglement de ses disciples viendrait peut-être de cette idée – qui fut dominante il y a quelques décennies et ne l’est plus – que tout penseur important est forcément de gauche. Or Nietzsche est un penseur. Un autre aspect de cet aveuglement sur les positions politiques de Nietzsche consiste à ne pas prendre au sérieux ce qu’il a écrit, à juger que ses mots ont dépassé sa pensée, qu’ils n’avaient qu’une valeur rhétorique. L’auteur dresse le portrait d’un Nietzsche défenseur de l’ordre établi et d’une société de classes qui nécessite l’asservissement du peuple et de la classe ouvrière pour que l’élite se dégage de toute contrainte matérielle. Tout le contraire d’un Nietzsche de gauche ! Ce n’est pas pour autant qu’on puisse le ranger du côté de quelque fascisme que ce soit.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page