Philosophie

Les civilisations tombent… reconstruisons mieux !

Une question récurrente concernant le destin de la civilisation actuelle : est-elle en train de tomber, ou vivons-nous simplement une crise temporaire qui sera résolue tôt ou tard ? Peut-être les deux sont-ils vrais.

Le fait est que les civilisations tombent, l’histoire le prouve. Les civilisations ont leurs cycles, elles émergent, se développent, atteignent un âge d’or, puis commencent à décliner. C’est tout à fait normal, car tout évolue dans l’Espace et le Temps – d’un être vivant à une civilisation – tout a son propre cycle, qui commence par la naissance et se termine par la mort.
Et de même qu’il n’est pas facile d’accepter la proximité de notre propre mort, il est difficile de reconnaître la fin de la civilisation dans laquelle nous évoluons : nous y sommes trop attachés, trop proches. Nous manquons parfois de recul .
Tout comme nous souhaiterions arrêter le temps qui passe et échapper à la mort, nous souhaitons que notre civilisation ne tombe pas. Mais nous devons suivre les lois de la nature, et d’une certaine manière, la mort n’est rien d’autre qu’une possibilité de régénération, une occasion de construire quelque chose de meilleur.

Au fil du temps, nous vieillissons et, en un instant, notre corps physique se dégrade, tout comme notre vitalité et notre capacité à travailler avec notre psyché et notre esprit. De nombreuses traditions anciennes ont interprété ce phénomène comme une compassion de la nature, qui nous aide à accepter la mort avec sérénité et à nous préparer à la réincarnation dans un nouveau corps, avec une vitalité, une psyché et un esprit rajeunis.
Notre civilisation a vieilli et s’est éloignée de son âge d’or. Bien sûr, beaucoup d’individus sont larges d’esprit et ont le cœur ouvert, mais lorsque nous regardons avec objectivité l’état du monde, voyons-nous vraiment l’accomplissement d’une sorte de fraternité universelle entre les êtres humains ? Avons-nous atteint – en tant qu’humanité – un état d’Unité ? Sommes-nous capables d’utiliser les nombreux outils et la technologie afin de servir le Beau, le Juste et le Bien ? Bien sûr que non ! Bien au contraire, et si nous sommes incapables de regarder la dure réalité en face, alors la Nature est là pour nous rappeler que nous avons perdu notre équilibre : les pandémies et les changements climatiques n’en sont que les premiers exemples.

Alors, que pouvons-nous faire ? Que devrions-nous faire ? Essayer d’arrêter la marche de la nature et défier la mort ? Ça ne marchera pas, nous le savons. Cette civilisation a atteint un point de non-retour. Triste ? peut-être… mais c’est un fait, et plus tôt nous l’accepterons, plus tôt nous pourrons joindre nos forces pour en construire une meilleure.

D’après mon expérience limitée dans cette vie, je crois que l’amour de la sagesse – ce qu’on appelle la philosophie – est le seul vrai remède à cette situation. Une meilleure civilisation signifie une civilisation plus sage, cela signifie apprendre des expériences difficiles actuelles afin de construire des fondations solides. Pas seulement de nouvelles fondations, mais de meilleures fondations, basées sur la beauté, l’harmonie, la justice et l’éthique, dans le respect de la nature et de nos frères et sœurs en humanité.

Voir l’article sur le site de Pierre Poulain
https://photos-art.org/fr/
Pierre Poulain est l’auteur de PhotoSophie
21 photos commentées par des textes philosophiques.
Édité en français-espagnol à compte d’auteur
2019, 33€
Disponible sur le site de Pierre Poulain
https://photos-art.org/fr/produit/photosophy-book-french-spanish/
Lire l’article « Photosophie », dialogue entre l’Art et la Philosophie de Pierre Poulain, paru dans la revue Acropolis N°310 (09.2019)
https://www.revue-acropolis.fr/photosophie-dialogue-entre-lart-et-la-philosophie/
par Pierre POULAIN
Coordonnateur des Nouvelle Acropole d’Asie et d’Océanie
© Nouvelle Acropole
La revue Acropolis est le journal d’information de Nouvelle Acropole

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page