L’écoute musicale, une pratique philosophique, derrière les sons, entendre le message, découvrir la sagesse de la musique

Le temps du confinement a été l’occasion d’explorer le répertoire musical classique pour en découvrir la profondeur philosophique, au travers d’écoutes, de présentations et d’échanges.
Un moment régénérant pour l’âme qui nous a permis de transcender les circonstances, de nous relier à nous-mêmes, de partager la beauté des œuvres, de nous interroger sur ce que la musique cherche à nous dire… car la musique porte un message. Quel est-il ? À nous de le découvrir.

Nous commencions la séance par l’écoute d’une œuvre musicale. Parfois, nous avons écouté la même œuvre jouée par différents interprètes. Le choix des œuvres correspondait à la nécessité de centrage et de lien à nous-mêmes, pour faire face aux circonstances et à l’imprévu.
La musique est une arme puissante contre les forces de dispersion, parce que l’harmonie résonne dans l’âme et accorde ses différentes parties, simplement par l’écoute active. Suite à l’écoute, sans encore connaître le contexte, le titre, le compositeur, nous échangions sur une question : Quelle image l’œuvre a-t-elle suscitée en moi ? Ou plus précisément qu’est-ce qui dans l’œuvre m’a marqué, de manière générale ou sur un élément musical précis ? Ou encore, quelle interprétation m’a le plus touché et pourquoi ? Une manière de développer des critères de choix des œuvres.

Un parcours musical, historique et philosophique

Nous avons exploré l’histoire de la musique, en étudiant les grands représentants de chaque période. Chronologiquement, nous nous sommes familiarisés avec la période baroque, Johann Sebastian Bach et le type de la fugue. Le thème s’y développe en des parties de plus en plus complexes sans jamais se perdre, une idée dont se nourrit toute l’histoire de la musique.
Nous avons découvert la période classique, en parcourant le répertoire sacré de W.A Mozart, et le pouvoir mouvant de la voix chantée sur l’âme, en tant qu’elle est l’instrument le plus proche de nous, la vibration première de l’être. Nous avons également écouté l’Ave Maria de Schubert et la méditation de Thaïs de Jules Massenet. Ce sont deux œuvres du répertoire romantique, une période propice à l’expression individuelle et à la professionnalisation de la musique, avec les grands concertos ou l’opéra. Elles nous montrent que la musique sacrée est malgré tout encore bien présente au XIXe siècle et que les deux ne sont pas contradictoires. Enfin nous avons exploré le répertoire moderne avec Ravel et Debussy, musiciens impressionnistes qui renouvellent le langage musical et enrichissent la palette harmonique. Ils constituent en cela un tremplin vers les expérimentations musicales contemporaines. Pour la fin du voyage, nous sommes arrivés à la jonction entre classique et jazz, avec la Rhapsody in Blue de Gershwin. Nous avons découvert que la sagesse du jazz réside dans l’articulation équilibrée de deux opposés qui se complètent, le respect des règles de l’harmonie qui rend la musique agréable à l’oreille, et la liberté rythmique, la fluidité et les ruptures. Une bonne méditation pour chacun, pour harmoniser dans nos vies, souplesse et cadre, légèreté et verticalité.

La musique en temps de confinement : un voyage pour l’âme

Au cours de ce parcours musical, nous avons d’abord appris à écouter. En écoutant avec attention, nous avons découvert que la musique de différentes époques, comme chaque genre musical, porte à la fois une part de sagesse universelle et un sens qui lui est propre. Bien que nous ne puissions traduire en mots la richesse de l’art musical, découvrir son message, sa part d’atemporel, permet de devenir plus conscient de ce que la musique provoque à l’intérieur de nous. L’écoute et l’étude conjointes forment un cercle vertueux grâce auquel non seulement nous acquérons des connaissances culturelles, nous découvrons dans l’art l’expression des lois de la nature, mais surtout nous devenons meilleurs, parce que plus attentifs, plus conscients, et plus présents. Apprendre à écouter en conscience la musique, c’est permettre à l’âme de voyager. Rien de tel en période de confinement que la possibilité de voyager sans limite dans ce que le monde porte en lui de plus régénérant : l’harmonie. Ainsi nous retenons de ce voyage que la musique est un cadeau que nous pouvons nous offrir à tout moment. Chaque fois que nous nous sentons décentrés ou enfermés par les circonstances, elle nous aide à nous reconnecter à nous-mêmes, à retrouver le lien à la beauté dans les choses, à changer de vision du monde. Elle nous permet de vibrer à l’unisson, en partageant avec d’autres son langage universel. À pratiquer sans modération !

Liens des œuvres écoutées :
.Johann Sebastian Bach : Double concerto pour violon : https://www.youtube.com/watch?v=vesrqFeq9rU
.Wolfgang Amadeus Mozart : Laudate Dominum : https://www.youtube.com/watch?v=ljvTwbxrylc
.Jules Massenet : Méditation de Thaïshttps://www.youtube.com/watch?v=718UdiQh0CQ
.Franz Schubert : Ave Maria – 2 versions :
https://www.youtube.com/watch?v=2H5rusicEnc
https://www.youtube.com/watch?v=bgv_AHQN7Wg
.Maurice Ravel : Jeux d’Eau : https://www.youtube.com/watch?v=v-QmwrhO3ec
.Claude Debussy : Jardins sous la pluie : https://www.youtube.com/watch?v=8vmi1w5A7l4
.Georges Gerschwin : Rhapsody in Blue : https://www.youtube.com/watch?v=VAuTouBhN5k
par Margaux NOVELLI
  • Le 26 mai 2020
  • Art