le masque de Toutânkhamon, l’éternelle jeunesse

La tombe funéraire du pharaon Toutankhamon, inhumé dans la vallée des Rois, a révélé un trésor exceptionnel de l’Égypte ancienne. La pièce la plus importante de ce trésor est le masque funéraire, d’une grande beauté et finesse dont l’interprétation n’a pas fini de révéler tous ses secrets.

Le pharaon Toutankhamon est mort à 19 ans et a régné sur l’Égypte qu’une dizaine d’années. Son décès précoce est en grande partie liée à son extraordinaire renommée. La découverte de son tombeau intact, est dû au fait qu’il a été préservé des pillards pendant plus de 3200 ans.  C’est en 1922 qu’une équipe d’archéologues dirigée par Oward Carter et Lord Carnavon mirent à jour le trésor le plus exceptionnel de l’Égypte ancienne…

Parmi les 3000 objets (chars, statues, vases, ouchebtis, mobiliers, chapelle, sarcophages,…) recensés dans la tombe, la pièce la plus importante est la découverte du masque d’or du jeune roi. Ce masque funéraire synthétise à lui seul l’âme du pharaon. Ses traits sont d’une finesse extraordinaire et symbolisent l’éternelle jeunesse. L’expression du visage est sereine et le regard est plongé dans l’éternité.

Le chemin dans l’au-delà

La philosophie égyptienne considère la mort comme l’opportunité de cheminer dans l’au-delà, et de se diriger vers l’amenti, le paradis chez les Égyptiens. Pour cela, dans le cas du roi Toutankhamon, son corps à été purifié, embaumé puis modifié…

Pas moins de 140 statuettes et ouchebtis (ou oushebtis) (1) ont été insérés dans les bandelettes, afin de protéger et accompagner l’âme du défunt dans la barque solaire où il accompagnera les dieux dans la course nocturne du soleil.

Le masque d’or et de pierres précieuses de lapis lazuli symbolise la pureté, la jeunesse et l’incorruptibilité du roi. Le cobra et le vautour sur son front représentent la maîtrise de la haute et de la basse Égypte. Sa barbe postiche symbolise sa sagesse et son expérience, malgré son jeune âge.

L’alliance de l’or et du lapis bleu représente la dualité du soleil et de la nuit, ainsi que toutes les dualités de la nature. L’initiation que vit le jeune roi dans son voyage dans l’au-delà délivre son âme de toute alternance des contraires… Le crochet et le fouet croisés sur sa poitrine expriment un autre symbole de l’harmonie de toute opposition.

Le roi a réalisé l’unité dans la diversité, son âme est prête à retourner dans sa demeure céleste…

(1) Statuettes funéraires
Par Pierre BUISSON

Exposition
Toutânkhamon, le trésor du Pharaon
L’exposition des 100 ans
Du 23 mars 2019 au 15 septembre 2019

Dans la Vallée des Rois, l’archéologue britannique Howard Carter découvre en 1922 le tombeau de Toutânkhamon, pharaon de la XVIIIdynastie égyptienne, au XIVsiècle avant J.-C., ainsi qu’un formidable trésor d’objets.
Cette exposition réunit des chefs d’œuvre d’exception (plus de 150 pièces maîtresses, dont 50 voyagent pour la première fois hors d’Égypte. On admirera la statue du dieu Amon protégeant Toutânkhamon, issue des collections du Louvre).

Grande Halle – Parc de La Villette
211, avenue jean-Jaurès 75019 Paris
Tel : 01 40 03 75 75
  • Le 26 février 2019
  • Art