LittératureSociété

Histoire du gauchisme

L’héritage de Mai 68

par Philippe BUTON
Sous la direction d’Olivier WIEVIOKA
Éditions Perrin, 2021, 560 pages, 26 €

Héritier de différents mouvements de gauche des années 60, le gauchisme – dont le mot a été inventé par Lénine en 1920 – se transforme en 1968 en gauchisme politique qui se veut le porte-parole de la jeunesse. Le gauchisme n’est pas seulement un mouvement politique, il est également culturel, et social.  Aujourd’hui qu’en reste-t-il ? L’auteur retrace l’histoire de ce mouvement qui bien qu’en apparence a été  uni, a été également divisé par une multitude de querelles. Il est devenu un parti tangible, à l’origine de nombreux combats sociaux (défense des droits de la femme, conscience écologique entre autres) menés par une jeunesse pendant dix ans qui a cru en l’avènement d’un monde nouveau. Aujourd’hui c’est en partie le populisme qui remplit cette fonction de porte-voix, mais cette fois-ci il ne concerne plus une génération ou une classe d’âge mais tout le monde.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page