Festival national de Nouvelle Acropole France : Hommage à Gandhi , le guerrier pacifique du XXe siècle

Dans le cadre du festival national « Hommage à Gandhi », et pour le 150e anniversaire de sa naissance, l’association Nouvelle Acropole France, sous le haut parrainage de l’Ambassade de l’Inde en France, a organisé en 2019 et dans 9 villes de France, 11 évènements, autour de ce grand guerrier pacifique qui a marqué le XXe siècle de sa pensée et de son action.

Gandhi pensait que pour changer le monde, il fallait d’abord se changer soi-même. Il posa les fondements d’un processus politique et historique basé sur la force intérieure et sur la non-violence. Il inspira, entre autres, Martin Luther King et Nelson Mandela, et laissa à la postérité l’exemple d’un guerrier pacifique, celui qui mène le combat à l’intérieur de lui-même pour faire régner la paix et construire l’histoire.

L’origine de ce festival a commencé en Inde, en décembre 2018.

 

Rendre possible un changement véritable

Le 15 décembre 2018, l’association Nouvelle Acropole en Inde a organisé un colloque à Mumbaï sur le thème Rendre possible un changement véritable, Gouvernance pour un monde meilleur. Différentes personnalités indiennes et étrangères ont partagé leurs expériences de changements positifs et leurs approches complémentaires dans les domaines de l’éducation, de l’économie, du social, de l’écologie et de la philosophie, pour induire des changements durables. Fernand Schwarz a évoqué le guerrier pacifique à travers la personne de Gandhi.

« Je n’ai pas cessé de croire, tout au long de ma route, que ce que peut faire un homme, tous le peuvent…. ». « Soyez le changement que vous voulez voir dans le monde » « Plus vous cultivez la force de la non-violence en vous, plus contagieuse est son influence, jusqu’au jour où plus aucun obstacle ne l’empêchera de rayonner à travers le monde entier. »  a écrit Gandhi.

Le festival « hommage à Gandhi » s’est déroulé en France, notamment à la journée mondiale de la philosophie, organisée chaque année le 3e jeudi du mois de novembre, sous l’égide de l’Unesco. Une occasion pour les 11 centres de Nouvelle Acropole de rendre hommage à Gandhi sous différentes formes : cafés philo, conférences, spectacles artistiques, débats…

Devenir un guerrier pacifique

Le centre de Rouen a proposé une conférence Devenir un guerrier pacifique, qui a fait découvrir la philosophie de Gandhi. Une diplomate, de l’ambassade de l’Inde, Anjali S était présente.  La soirée s’est prolongé par le partage de mets indiens, naan au fromage et de gulab jamun.

Gandhi et la non-violence

À Bordeaux, un café philo a été animé autour du thème de Gandhi et la non-violence.

Le centre de de Paris 11 a proposé une table ronde sur le thème de Gandhi et la non-violence avec la participation de Fernand Schwarz, fondateur de Nouvelle Acropole en France et Pierre Poulain, philosophe et photographe international.
Fernand Schwarz a développé trois concepts clés dans la philosophie et l’action de Gandhi : Swaraj, l’auto-gouvernance, à titre individuel et collectif, Satyagraha, servir une cause juste avec l’énergie, la puissance de ce qu’est la vérité, et Ahimsa, la non-violence, ou le fait de ne pas nuire à ce qui est vivant.
Pierre Poulain a relevé cinq concepts qui apparaissent à la fois dans la philosophie de Gandhi et dans la démarche photographique de Cartier Bresson, lequel fut par ailleurs le dernier à avoir pu photographier le Mahatma de son vivant : la libération par la simplicité, la recherche de l’authentique, aller au-delà des limites de l’intellect, ne pas projeter son égo, ne pas avoir peur.
Ms. Megha Arora, 3e secrétaire de l’ambassadeur de l’Inde en France était présente et a inauguré Gandhiva, « L’olivier de la Paix » devant le centre.

À Strasbourg, l’hommage à Gandhi s’est déroulé d’abord par une très belle prestation de danse traditionnelle de Bharata nathyam accompagnée de récitants et de musiciens. Ensuite, il a été rappelé à quel point la pensée de Gandhi s’est forgée sur les principes de non-violence pour modifier l’environnement et comment ces principes de non-violence pourraient inspirer davantage les nouveaux mouvements sociaux actuels.
La pratique de la non- violence requiert une très grande force morale pour affronter la violence et l’adversité. L’une des réponses apportées par la philosophie est d’encourager et de promouvoir l’éducation, celle qui vise à faire émerger le meilleur de chacun, celle qui permet  de se connaître pour mieux se dominer. Enfin, un mandala commencé précédemment à l’occasion d’une conférence sur le Tibet a été officiellement clôturé et  nous a rappelé que le plus important n’est pas tant le résultat que l’état d’esprit dans lequel on œuvre. Cette offrande collective éphémère a été déposée aux pieds de la statue de Gandhi, place de l’Étoile.

À Marseille, un cycle de trois conférences sur les sagesses indiennes a permis de mieux faire connaître au public cette philosophie multimillénaire d’une richesse exceptionnelle : l’hindouisme à travers les Veda, les Upanishad, la Bhagavad Gitâ ; les spiritualités bouddhiste, jaïn et sikh ; Gandhi et ceux qui le précédèrent, comme Râmakrishna, Vivekananda ou Tagore.

Aujourd’hui, dans le contexte de crise morale et spirituelle que traversent les sociétés, les principes millénaires d’action, de dépassement, de détachement, de non-violence de la philosophie hindoue qui inspirèrent Mahatma Gandhi, dessinent le modèle d’un guerrier de la paix plus que jamais pertinent pour les générations à venir. Comment appliquer aujourd’hui les principes de non-violence, d’émancipation, de recherche inconditionnelle de la vérité  de Gandhi décrits dans son livre Hind Swaraj ? Au-delà de son aspect politique et historique, la pensée de Gandhi renvoie en effet à la responsabilité de chacun, pour un monde moins violent, plus spirituel, qui donne à la dignité de l’individu et des peuples sa véritable place.

Lire les articles de Gandhi parus dans la revue Acropolis
– Revue n°303 (janvier 2019) : éditorial de Fernand Schwarz 2019, L’année de la responsabilité ?
– Revue N° 306 (avril 2019) : article de Dominique Béchu, Mahatma Gandhi, héros universel, guerrier de la paix
– Revue n° 307 (mai 2019) : article de Sylvianne Carrié Colloque à Mumbaï, rendre possible un changement véritable, Gouvernance pour un monde meilleur
– Revue n° 310 (septembre 2019) : article de Isabelle Ohmann « Hind Swaraj », le livre révolutionnaire de Gandhi
– Revue n° 311 (Octobre 2019) : article de Virginie Dujour, Gandhi, un guerrier de la paix des temps modernes
Conférence Gandhi et la non-violence. Entre Gandhi et Cartier Bresson sur You tube :https://www.youtube.com/watch?v=bfrHa-F1Su4
Hind swaraj
par Gandhi
Traduction du goujarati, de l’anglais et du hindi (Inde) par Annie Montaut.
Édition établie par Suresh Sharma et Tridip Suhrud.
Préface de Charles Malamoud. Introduction par Suresh Sharma
Éditions Fayard, collections Poids et mesures du monde, 2014, 222 pages
par Marie-Agnès LAMBERT