Hors série Acropolis n°10 – Le monde d’après, effondrement ou renaissance

Name Your Price:
Prix minimum : 5.00
  • Version
  • Télécharger 9
  • Taille du fichier 3.48 MB
  • Nombre de fichiers 1
  • Date de création 26 octobre 2020
  • Dernière mise à jour 12 février 2021

Hors série Acropolis n°10 - Le monde d'après, effondrement ou renaissance

SOMMAIRE

 - Éditorial : Le monde d’après, la fin des certitudes ? par Fernand Schwarz

 - Le monde d’après, le monde de tous les défis par Marie-Agnès Lambert

 

1e partie : Vie et mort des civilisations

 - Évolution et cycles historiques par Marie-Françoise Touret

 - Approches sur les théories de l’Évolution par Laura Winckler

 - La mort des civilisations par Jorge Livraga

 - Moyen-Âge ou renaissance : une guerre de mentalités ? par Françoise Béchet

 - Les soubresauts de l’histoire contemporaine et les nouvelles peurs par Fernand Schwarz

 

2e partie : Vers un nouveau moyen-âge ?

 - Ainsi commencent les moyens-âges par Miguel Artola Molleman

 - Le progrès, du concept au mythe par Laura Winckler

 - La catastrophe métaphysique de l’Occident par Sylvianne Carrié

 - Collapsologie : n’ayons pas peur des mots ! par Fabien Amouroux

 - Comment tout peut s’effondrer de Pablo Servigne et Raphael Stevens par Jonathan Gueworts

 

3e partie : Penser une nouvelle renaissance

 - Les quatre voies de connaissance pour penser globalement par Luc Bigé

 - Retrouver le lien à la Nature par Marie-Agnès Lambert

 - Terre, Âme, Société de Satish Kumar par Michèle Morize

 - Croissance verte ou décroissance volontaire par Fabien Amouroux

 - Et si l’imagination nous sauvait de l’effondrement ? par Brigitte Boudon

 

4e partie : Le monde d'après, naviguer dans la tempête

 - Le monde d’après par Isabelle Ohmann

 - Comment naviguer dans un monde incertain par Fernand Schwarz et Léo Bérardi

 - Les besoins de l’être humain par Sylvianne Carrié

 - Renaître à soi-même : le guerrier pacifique par Judith Renault

 - La crise réveille les héros par Olivier Larrègle

 - Nouvelle Acropole pour les temps à venir, vue par son fondateur Jorge Livraga par Isabelle Ohmann

 

EXTRAIT

 

Les Français contemporains de la Grande Guerre espéraient que la parenthèse allait se refermer et que l’on reviendrait au « temps d’avant ». C’est l’espoir de certains aujourd’hui. L’idée sous-jacente est que la crise constitue une parenthèse et que nous la refermerons, sans savoir quand ni comment nous le ferons. Mais l’histoire des grandes crises montre que les parenthèses ne se referment jamais, donnant lieu à des futurs inattendus.
(...) Pour le monde d’après, chacun de nous doit devenir la clé de la destinée. Sans conscience du destin, nous ne pouvons concevoir ni assumer le futur. La grande question est donc, quel destin voulons-nous pour nous et l’humanité ?

Attached Files

  • Le 26 octobre 2020