Derniers articles

  • Écologie-Nature

    Nouvelle Acropole et le « World Cleanup day » 2021

    Plus de 150 personnes volontaires de Nouvelle Acropole mobilisés ! Le samedi 18 septembre 2021 a eu lieu le « World Cleanup Day » ou Journée mondiale de nettoyage de la Terre, dans laquelle les 9 centres de Nouvelle Acropole France ont mobilisé + de 150 volontaires.  Le world Cleanup day a commencé en 2007 par une simple opération de nettoyage de la nature, organisée en Estonie par Rainer Nõlvak, qui s’est prolongée en 2008 par le mouvement Let’s Do It !, nettoyage écologique de la Nature en une seule journée. 50 000 volontaires (4% de la population estonienne) ont ramassé 10 tonnes de déchets en quelques heures. C’est le début d’un modèle de mobilisation d’un mouvement citoyen (5% de la population) pour la préservation de la nature en une seule journée.Entre 2008 et 2011, le mouvement prend de l’ampleur dans les pays Baltes puis dans ceux de l’Europe de l’Est. L’institution du « World Cleanup day »…

    Lire la suite »
  • Société

    Un monde en miettes en quête de dignité

    L’historien et sociologue Pierre Rosanvallon (1) explique que les épreuves sociales et les émotions sont au centre des contestations actuelles. « Un nouvel âge de la contestation, dans lequel ce ne sont plus des intérêts mais des émotions qui sont en jeu ». Ces dernières proviennent selon lui d’un sentiment de mépris, d’injustice et de discrimination auquel s’ajoute le sentiment d’incertitude. C’est comme si les individus avaient perdu les repères qui déterminaient leur comportement, notamment politique. « De nouvelles peurs émergent, liées au climat, à la géopolitique ou encore à une insécurité psychologique qui se superpose à présent à l’insécurité sociale ou économique et conduit chacun à se demander ce qui pourrait lui arriver ». Ce sont ce que l’auteur appelle les « épreuves de la vie » qui sont devenues beaucoup plus importantes que les ancrages idéologiques ou les conditions sociales. Les citoyens se relient aujourd’hui davantage à une communauté d’épreuves sans identité de classe fixe. L’ancien…

    Lire la suite »
  • Littérature

    Comment s’incarnent les rêves

    par Jorge Angel LIVRAGAÉditions Nouvelle Acropole, 2021, 288 pages, 17 € Entre 1966  et  1991, Jorge Angel Livraga donna de nombreuses conférences à travers le monde. Visionnaire déjà à son époque, ses propos étaient déjà d’une actualité et d’une pertinence qui en disaient long sur son analyse philosophique de la société et les solutions qu’il préconisait. Il a tenté de rendre accessible à tout public la philosophie de tous les temps, héritière de la sagesse de l’humanité. Cet ouvrage regroupe une vingtaine de conférences organisées autour de trois grandes thématiques, base  du programme d’études enseigné dans les écoles de philosophie de Nouvelle Acropole :  • L’éthique  pour  apprendre  à  se  voir  soi-même,• La  sociopolitique pour  apprendre à résoudre les conflits et mieux vivre ensemble,• La philosophie  de  l’histoire  pour  faciliter  la  prise  de  conscience  de  la situation historique que nous sommes en train de vivre. Humaniste éclectique, Jorge Angel Livraga (1930-1991) a étudié les grandes doctrines philosophiques d’Orient et d’Occident, les civilisations et les cultures anciennes, et a exposé des synthèses inédites des connaissances…

    Lire la suite »
  • Société

    Hommage à Jorge Angel Livraga

    La philosophie à la manière classique à travers Nouvelle Acropole Le 7 octobre 2021 sera célébré le trentième anniversaire de la mort de Jorge Angel Livraga qui a fondé en 1957 le mouvement international Nouvelle Acropole. Une occasion de revenir sur sa vie et sur le mouvement qu’il a dirigé avec enthousiasme et une grande lucidité sur son époque et son devenir.  En 1987, au cours d’un entretien accordé à Délia Steinberg Guzman, qui lui a succédé à la direction de la O.I.N.A. (Organisation Internationale Nouvelle Acropole, de 1992 à 2021, Jorge Angel Livraga a apporté, sur l’esprit, le fonctionnement et l’objectif du mouvement qu’il a fondé, des précisions et des éclaircissements dont nous reproduisons ci-dessous des extraits. Délia STEINBERG-GUZMAN : Jusqu’à quel point, lorsqu’un mouvement est fondé, s’agit-il de quelque chose de neuf ou de la répétition d’autres éléments similaires, antiques ou contemporains ? Jorge Angel LIVRAGA : À l’époque actuelle,…

    Lire la suite »
  • Histoire

    Les « Journées européennes du Patrimoine » à la Cour Pétral

    Le patrimoine pour tous ! Chaque année, l’ancienne abbaye trappistine de la Cour Pétral, réhabilitée et transformée par l’association Nouvelle Acropole ouvre ses portes au public, à l’occasion des Journées européennes du Patrimoine, le troisième week-end de septembre. Un moment unique pour découvrir un lieu chargé d’histoire et de se familiariser avec les techniques de l’art d’autrefois. Le public a été nombreux à venir à la découverte de l’abbaye de la Cour Pétral, les 18 et 19 septembre, pour la 38e édition des « Journées européennes du patrimoine », sur le thème Le Patrimoine pour tous, mettant ainsi l’accent sur l’accessibilité du patrimoine, avec des parcours adaptés à tous les publics. Comme chaque année, les artisans de la Cité artisanale Héphaïstos ont fait partager la connaissance de leur art et leur savoir-faire manuel. Grands et petits se sont lancés qui dans la poterie, dans la forge, le vitrail, le travail du bois. Tous ont…

    Lire la suite »
  • Littérature

    «La physique de la conscience»

    Science et conscience sont-elles vraiment opposées ? Existe-t-il une physique de la conscience ? Il semble paradoxal d’associer deux termes dont l’un (physique) fait appel à l’objectivité et l’autre plutôt à la subjectivité. La physique quantique réunit les deux termes en rendant illusoire le statut même de l’observateur (ce qui est observé n’existe que par le fait d’être observé) et matière et espace deviennent des concepts subjectifs. Un pont que les deux auteurs Philippe Guillemant et Jocelin Morisson ont franchi allègrement à travers leur ouvrage « La physique de la conscience ». S’il est un ouvrage qui tente de faire des ponts entre la science et la spiritualité, c’est bien La physique de la conscience. Les deux termes du titre : physique et conscience semblent ne pas avoir à faire l’un avec l’autre. La physique n’est-elle pas une représentante de l’objectivité de la science actuelle ? Tandis que la conscience représente notre monde de subjectivité.  Pour le philosophe Bertrand…

    Lire la suite »
  • Histoire

    Le Néolithique : la révolution de l’humanité et ses impacts sur la Terre

    « La Terre en héritage, du Néolithique à nous » est une exposition proposée par le Musée des Confluences à Lyon (1), qui explique la profonde révolution que l’humanité a initiée depuis l’époque néolithique, avec tous ses impacts sur la Terre, jusqu’à nos jours. L’exposition parcourt le temps, en partant de l’époque néolithique jusqu’à nos jours.  Elle montre toutes les étapes de cette révolution, passant par la domestication des animaux, la culture des plantes, la production, consommation, l’habitat… L’exposition se divise en trois espaces thématiques : se nourrir, posséder, occuper la Terre. Les objets archéologiques voisinent avec des références historiques, récentes et contemporaines et des dispositifs audiovisuels ou interactifs, pointant les évolutions, les progrès et leurs limites.  Le Néolithique marque le début du changement de relation des êtres humains par rapport à la nature : l’homme exploite la nature, bouleversant sa relation au monde naturel et au reste des êtres vivants. Les impacts de l’action humaine sont importants dans tous les domaines, notamment sur les écosystèmes de la planète (biosphère).…

    Lire la suite »
  • Philosophie

    Vaccin philosophique pour l’âme

    La parole juste Les meilleurs exercices philosophiques concernent des pratiques simples à travers la vie du quotidien. Il nous faut pour cela exercer une bonne observation sur nous-même. La parole est un outil de tous les instants, accessible à tous, et ô combien difficile à contrôler. Dans les enseignements de Bouddha, nous trouvons un enseignement précieux à ce sujet.  Siddhartha Gautama était prince du royaume de Kapilavastu, vaste et beau royaume. Un jour il demande à son père de visiter la capitale de son royaume. Sur son chemin, il rencontre un vieillard, un malade et un mort.  Il prend alors une vive conscience de l’impermanence de la vie, de la souffrance comme une constante à cette même vie.  Il comprend que cette souffrance est le fruit de nos désirs, de notre avidité. Il réalise que la cessation de la souffrance est l’entrée en Nirvana, la vérité absolue. Et il donne un enseignement pratique,…

    Lire la suite »
  • Philosophie

    Reza Moghaddassi : Construire des ponts au-dessus des murs

    Pensée relativiste et pensée universelle D’origine franco-iranienne, Reza Moghaddassi, jeune agrégé, enseigne la philosophie au Gymnase Jean-Sturm à Strasbourg. Il a publié en 2020 « Les murs qui séparent les hommes ne montent pas jusqu’au ciel ». Une voie de sagesse pour retrouver l’union.  Dans son dernier ouvrage (1), Reza Moghaddassi nous invite à réfléchir sur notre rapport à l’altérité et sur le besoin de faire tomber les remparts qui empêchent les êtres humains de se rencontrer, de s’écouter et de se comprendre. La revue Acropolis l’a interrogé à ce sujet. Acropolis : Qu’est-ce qui t’a amené à choisir ce titre « Les murs qui séparent les hommes ne montent pas jusqu’au ciel » pour ton livre ? Reza Moghaddassi : Ce titre fait écho à la fois à mon histoire personnelle et à l’époque que nous vivons. Du point de vue de l’histoire personnelle, je suis l’enfant à la fois de l’Iran et de la France par mon père…

    Lire la suite »
  • Histoire

    Raconte, grand-mère…

    La Libération, une époque chargée d’émotions Ce quatrième épisode de la rubrique Raconte, grand-mère… » évoque la Libération avec le départ de l’armée allemande et l’arrivée des troupes américaines, quasiment en même temps. Une époque chargée en émotions.   Le 6 juin 1944, a lieu le débarquement des alliés en Normandie. Peu à peu, ils avancent tandis que reculent les Allemands. Le 8 août, ils libèrent Le Mans, à 28 kilomètres de notre village. On attend, dans une tension contenue, l’arrivée des troupes américaines. Char abandonné par les Allemands lors de leur retraite dans les rues d’Épinay-sur-Seine (Seine-Saint-Denis) puis incendié par la population.  Le départ des Allemands On frappe à la porte. Ce sont des militaires allemands qui réquisitionnent tous les moyens de transport possibles pour faciliter leur fuite, voitures, chevaux, bicyclettes… Chez nous, ils cherchent des bicyclettes. Mes parents en ont deux, celle de mon père et celle de ma mère. Mon…

    Lire la suite »