Apprendre à philosopher dès l’enfance

« On a chacun un monde quand on pense » Matthieu, 8 ans.

Pourquoi faudrait-il attendre d’être adulte pour philosopher ? La multiplication des formations pour animateurs en ateliers philo pour enfants signe le retour de la philosophie au cœur de l’éducation des petits citoyens de demain.

 Qu’est-ce qu’une larme ?
« Quand tu te fais mal, tu pleures avec ton corps alors que quand tu es triste, tu pleures de l’âme. » (S. 9 ans)
À ces âges où l’émerveillement est une habitude, la question une ritournelle, laissant les adultes parfois pantois, la philosophie repart à la conquête de l’enfance et de l’école. Ou plutôt l’enfance retrouve son élan naturel à se questionner sur le sens de la vie, du monde et de ce qui l’entoure.

 Un atelier philo où les enfants apprennent à se construire à dérouler, illustrer et à exprimer leurs pensées autour d’une question

Un atelier philo où les enfants apprennent à se construire à dérouler, illustrer et à exprimer leurs pensées autour d’une question

Un espace pour apprendre à penser

Un atelier philo est un espace où les enfants apprennent à construire, à dérouler, illustrer et à exprimer leurs pensées autour d’une question. De fil en aiguille, de définitions en concepts, en argumentations, en exemples, ils s’exercent à préciser leurs idées, à les confronter et à intégrer les idées de l’autre dans leur raisonnement. Ces fils forment le chemin de la pensée et du vivre ensemble, à tisser en soi et avec les autres. Comprendre que d’autres pensent autrement, respecter l’autre dans sa différence, et qu’ensemble il est possible de former une communauté de pensée et de savoir.
Le cadre des ateliers est précis, il répond à des règles et demande de l’animateur une posture spécifique.

Un atelier philo, kesako ?

Les enfants sont réunis en groupe, idéalement une dizaine d’enfants, autour d’une question, par exemple : C’est quoi un ami ? Quelle est la différence entre croire et savoir ? Pourquoi la guerre existe-t-elle ?
L’atelier commence par une pratique d’attention, menée par l’animateur (exercice de concentration sur sa respiration, méditation guidée) pour calmer les émotions et être plus disponible à écouter et à dialoguer.


L’adulte est garant du cadre : toutes les idées sont les bienvenues, pas de moquerie, chacun prend la parole en demandant le bâton de parole. L’animateur encourage chaque enfant à s’exprimer et régule le partage de la parole, avec bienveillance. Sur le fond, par ses questions et interventions, son rôle est d’amener les enfants à accoucher de leur pensée, en appliquant la rigueur et la précision du raisonnement philosophique. Enfin il intègre des éléments culturels, en faisant des liens concrets avec les philosophes qui les ont précédés : « tu sais un philosophe a dit la même chose que toi sur l’amitié, il s’appelait Aristote… »
Les philosophes deviennent des familiers et s’intègrent à l’univers de l’enfant avec naturel.

J’peux pas j’ai philo !

Les enfants et adolescents se saisissent de l’espace des ateliers philo avec entrain, car ils y sont des acteurs. Ils ramènent bien souvent à la maison ces questions fondamentalement humaines, donnant ainsi de nouveaux types d’échanges entre parents et enfants.
Le renouveau de l’éducation passe par une nouvelle façon d’apprendre, apprendre à penser.
Chercher, oui, du haut de ses 3 ans, 8 ans, 16 ans, pour se forger sa propre pensée, élargir son regard sur le monde et s’approcher petit à petit du mystère de ce qui nous dépasse et ce pour quoi nous n’avons pas de réponses. Voilà une partie du programme du renouveau éducatif à travers la philo !

(1) Fondation SEVE (Savoir Être et Vivre Ensemble), fondée par Frédéric Lenoir et Martine Roussel Adam, proposant des formations pour devenir animateur d’ateliers philo pour enfants dans tous lieux (école, centres sociaux, centres de loisirs, bibliothèques…)
http://www.fondationseve.org

par Anaelle MEHR

Article paru dans le Hors-série N° 8 Eduquer à la transition, paru en 2018
À lire
– La méditation avec les enfants, ça marche, Candice MARRO, Préface de Ilios KOTSOU
Illustrations de Évelyne DROUERE, Éditions Le Courrier du Livre, 2017, 255 pages
– Enseigner sans exclure, la pédagogie du Colibri, Sylvain CONNAC, Préface d’André de PERETTI, Éditions ESF, 2017, 223 pages
Les lois naturelles de l’enfant, la révolution de l’éducation à l’école et pour les parents, Céline ALVAREZ, Éditions Les Arènes, 2016, 448 pages
– Revue Sciences Humaines, Les intelligences de l’enfant– Mai 2018 N°303
– Revue Sciences Humaines, Éduquer au XXIesiècle n°263, octobre 2014
Éduquer à la transition
Nous vivons dans un moment de transition. Le monde vit de grands changements, favorisés par des découvertes extraordinaires dans tous les domaines et en même temps, d’un point de vue culturel, politique, et moral, notre monde est en crise et les modèles existants sont impuissants à renouveler nos sociétés. De nombreuses initiatives surgissent partout dans le monde, offrant des solutions alternatives, pour transformer durablement notre manière de vivre et d’agir, qui nécessitent de réviser en profondeur nos modes de pensée et nos valeurs.
La clé pour accompagner cette transition réside dans l’éducation : une éducation permanente et intégrale, pour une évolution et un développement permanents des potentialités humaines. Se changer soi-même pour changer le monde.
Le Hors-série annuel n°8 de la revue Acropolis explore ces changements de paradigme qui sont en train de s’opérer et différentes méthodes d’éducation, pour redonner à l’être humain sa dignité, sa légitimité et lui permettre de construire en lui et autour de lui ce moment de  transition.
Hors-série N°8 « Éduquer à la transition », septembre 2018, 6,50 €
Disponible dans le centre Nouvelle Acropole le plus proche

 

Enseigner sans exclure
La pédagogie du colibri
par Sylvain CONNAC
Éditions Cahiers pédagogiques, 2017, 223 pages, 24 €
Dans cet ouvrage, l’auteur propose des solutions concrètes pour lutter contre l’exclusion, notamment la pédagogie du colibri. C’est une pédagogie où chacun « fait sa part » le maître construit du collectif et encourage le travail personnel, promeut un fonctionnement coopératif en interaction avec les plans de travail personnel, programme rigoureusement son enseignement tout en étant attentif aux besoins de chacune et de chacun, articule étroitement découverte et formalisation, tâtonnement expérimental et structuration des connaissances. Chaque chapitre décline la posture de retrait-intervention en fournissant au lecteur des repères théoriques indispensables, c’est-à-dire des appuis pour guider les actions et les références bibliographiques pour approfondir ses réflexions, des organisations et outils pédagogiques concrets pour mettre en œuvre ses projets.
« Eduquer c’est définir le mode de vivre ensemble et en même temps ouvrir l’esprit, donner à l’esprit l’espace de sa propre évolution, dans l’équilibre avec le groupe » dit Pierre Rabhi.
Lorsque l’élève s’épanouit
Par Catherine MARQUOT et Michel CLAEYS-BOUUAERT
Éditions Le Souffle d’Or, 146 pages, 2017,13 €
Ce livre présente les pédagogies et pratiques fondées sur les valeurs partagées de respect de l’enfant et d’épanouissement personnel comme éducation à la paix collective comme celles pratiquées par Maria Montessori, Steiner-Waldrof, Célestin Freinet) ainsi que des méthodes de communication  utilisées par les enseignants (méthode ESPERE de Jacques Salomé, Communication Non Violente, réseau Education universelle pour la compassion et la sagesse, le réseau « Wake Up School », Education Emotionnelle de Michel Claeys, le yoga), des exemples de pratiques pédagogiques et dispositifs mis en place par des collectivités ou des institutions publiques.
Comment ça va l’école ?
Francine RAYMOND
Don Quichotte éditions, 224 pages, 18 €
Francine Raymond est journaliste et cet ouvrage est consacré à ses réflexions sur l’école qu’elle a fréquentée en tant que parent d’élèves pendant vingt ans, étant  mère de deux filles dont la dernière vient de décrocher le baccalauréat ! Elle exprime ses reproches et tire des enseignements sur ce qui est à proscrire comme le positionnement élitiste de la machine à exclure mais aussi sur ce qui est à promouvoir comme des pédagogues enthousiastes qui donnent le goût d’apprendre à nos enfants.
L’innovation pédagogique
Par André TRICOT
Éditions Retz, 2017, 160 pages, 9 €

André Tricot, professeur à l’ESPE de Toulouse, passe l’innovation pédagogique au crible des évaluations et de la recherche. Les apprentissages scolaires sont bien différents des apprentissages de la vie où le jeu et le plaisir ont toute leur place. « Les apprentissages scolaires sont plus lents. Les vraies innovations ne se situent pas au niveau des grands principes mais à celui de micro réalisations concrètes forcément liées à un contexte précis. » C’est à la réflexion et à la création que ce petit livre invite.

Montessori au collège
Par Sylvie D’ESCLAIBES
Éditions Balland, 195 pages, 2017 17 €
Il y a une vingtaine d’années, Sylvie d’Esclaibes, enseignante en primaire a ouvert le premier collège Montessori de France. Ses enfants ont eux-mêmes suivi la pédagogie Montessori. Pour elle, il s’agit de développer l’autonomie, la confiance en soi, la créativité et le respect des autres dans un climat de liberté. Dans son ouvrage, elle présente les piliers (valeurs et concepts) à mettre en place pour appliquer les fondements préconisés par Maria Montessori, le matériel concret utilisé, des cas concrets d’élèves, des témoignages de professeurs, des conseils pratiques pour les parents qui veulent accompagner leurs enfants au quotidien.