À lire revue 304

Vient de paraître !
Numéro spécial de la revue Acropolis :
300numéro

En mai 1973, le premier numéro de la revue Acropolis était édité, sur une simple ronéotype à alcool. Ce fut le début d’une grande aventure qui passa par de multiples phases, de l’écrit au numérique. Depuis, la revue apporte un regard philosophique sur l’actualité, à travers des dossiers thématiques, des commentaires, la rencontre de personnalités remarquables du passé telles que Jean Chevalier, Gustave Thibon, Gilbert Durand, Mircea Éliade… ou du présent comme Trinh Xuan Thuan, Bertrand Vergely, Jean Staune, Denis Marquet, Jacqueline Kelen, Fréderic Vincent, Luc Bigé…
Le 300numéro (édité en numérique en octobre 2018 et imprimé pour la circonstance) a donc voulu rendre un hommage à 45 ans d’action et à tous les collaborateurs qui y ont participé, à travers un numéro imprimé.

Numéro disponible dans les onze centres de Nouvelle Acropole :
www.nouvelle-acropole.fr. Prix : 5 €

L’audace des philosophes modernes
par Brigitte BOUDON
Éditions Ancrages, 2017, 74 pages, 8 €

S’inscrivant dans un processus préparé par la Renaissance, les philosophes modernes effectuent cependant une rupture importante dans la philosophie occidentale. Leur influence commence au XVIIe  et au XVIIIe siècle avec Descartes, Spinoza, Leibniz, Kant ou Hume ou encore Locke, Rousseau, Diderot et Voltaire. Ils prétendent se libérer du savoir hérité du passé, juger les choses par eux-mêmes, d’une façon libre et personnelle afin de connaître le monde et diriger leur vie. En France et en Allemagne, le rationalisme prétend expliquer la connaissance du monde avec l’aide des mathématiques et de la physique. En Angleterre, l’empirisme base ses connaissances sur l’expérience sensible. L’idéalisme allemand prône la primauté des Idées en recherche d’un idéal au-delà du monde sensible.

 

Être soi-même
Une autre histoire de la philosophie
par Claude ROMANO
Éditions Folio/Gallimard, Essais, 2918, 765 pages, 15,90 €

L’auteur enseigne la philosophie à la Sorbonne et a déjà écrit de nombreux ouvrages dans ce vaste domaine. Celui-ci est une longue enquête archéologique sur ce qu’est « l’existence en vérité » depuis ses formes les plus anciennes jusqu’à « l’authenticité personnelle » dans notre culture occidentale, ce qui implique différentes approches, philosophiques mais aussi théologiques, spirituelles, rhétoriques, littéraires, esthétiques. C’est une enquête sur les formes de vie et les modes d’existence.

Comment devenir aussi sage qu’un Chinois
par Sébastien ROUSSILLAT
Éditions L’Iconoclaste, 2018, 231 pages, 17 €

L’auteur, Français qui vit en Chine depuis dix ans, explore la pensée chinoise ancienne (Confucius, Lao-tseu, Tchouang-tseu, Sun Tsu, etc.) dont les enseignements l’aident à vivre au quotidien : comment se conduire en homme de bien ; comment ne pas se laisser envahir par les pensées ; comment oser être soi ; comment cultiver les bonheurs simples, comment être en harmonie avec soi et avec les autres… Le taoïsme, le confucianisme, le bouddhisme, l’art de la guerre sont expliqués de façon simple. Exercices à l’appui.

 

Destin français
Quand l’Histoire se venge
par Éric ZEMMOUR
Éditions Albin Michel, 2018, 576 pages, 24,50 €

Un manuel d’Histoire de France. Les nombreux chapitres qui composent ce livre sont autant de morceaux d’Histoire, de ces grands personnages à ces monuments qui ont fait et font (défont ?) encore notre pays. Clovis, Charles VII, Richelieu, Racine, Voltaire, Rousseau, Robespierre, Talleyrand, Victor Hugo, Gustave Eiffel, Clémenceau, Jean-Paul Sartre, Pétain, Général De Gaulle, Notre-Dame-de-Paris … À travers ce livre, l’auteur fait le point sur les fausses légendes et les opinions trop bien établies.

 

La cité des rêves
New York, une histoire de 400 ans
par Tyler ANBINDER
Traduit par Simon DURAN
Éditions Perrin, 2018, 864 pages, 30 €

Depuis 400 ans, New-York attire les hommes du monde entier. Témoins en sont les vagues d’immigrations successives que la ville, terre de liberté a connu. Protestants européens, Irlandais, Allemands, Italiens, fuyant la misère qui sévissait dans leurs pays, vinrent en Amérique pour trouver un monde meilleur et y bâtir avec « New York, la ville des rêves ». Des premiers européens et le premier peuplement de l’île de Manhattan, à la domination néerlandaise en passant par l’arrivée des Anglais qui fera de Nouvelle Amsterdam, le nom de New-York. De la Guerre d’indépendance et la Guerre civile, jusqu’au XXe siècle. Par un historien spécialiste des Etats-Unis.

 

Lettres à Lacan
Collectif
Réunies et présentées par Laurie LAUFER
Éditions Thierry Marchaise, 2018, 230 pages, 20 €

L’auteur, psychanalyste et professeure à l’Université Paris-Diderot a rassemblé de nombreuses lettres destinées à Lacan, provenant de ses élèves, et de nombreuses personnalités telles qu’Étienne Klein, Gloria Leff Jacques Roubaud, Bertrand Ogilvie… À travers ces lettres, c’est un état des lieux de la psychanalyse, de Freud et de « l’effet Lacan » avec ses retombées en France et à l’étranger.

La dictature de l’Ego
En finir avec le narcissisme de masse
par Mathias ROUX
Éditions Larousse, 2018, 220 pages, 18 €

La mode est au développement personnel, au développement de sa propre personne (se connecter à sa vie intérieure, avoir le courage d’être soi, « je le vaux bien » avec comme conséquence le développement du narcissisme de masse. Le narcissisme dont il est question ici est l’hypertrophie du Moi, la mise en valeur de soi, la singularité, l’exacerbation de traits de caractères personnels. Ce qui a pour conséquence de générer des comportements individualistes et la dictature de l’ego. Au lieu de libérer l’être humain, celle-ci crée une dépendance et témoigne d’un mal-être généralisé. L’individu est coupé de sa dimension collective, l’engagement politique n’existe plus et renvoie à sa propre responsabilité individuelle. L’auteur propose des pistes philosophiques pour se libérer de la prison du Moi, entre autres développer son sens critique et son discernement. Par un normalien et agrégé de philosophie.

La chevalerie amoureuse, troubadours, félibres et Rose-Croix
par Pierre DUJOLS DE VALOIS
Texte présenté et commenté par Jean-François GIBERT
Éditions Le Mercure dauphinois, 2014, 230 pages, 19,50 €

Ce livre étudie les liens secrets qui, des troubadours aux constructeurs de cathédrales et des Templiers aux Cathares, sont à l’origine d’un parler sacré. Cette langue, dite « des oiseaux » par les initiés, puise sa conceptuelle aux sources les plus anciennes de la Grèce, de l’Égypte et, au-delà, de cet Orient des mages qui assista à la naissance de la pure Lumière : le Christ-Hermès, dont le pouvoir, clef de la gnose parfaite, rayonne au cœur des trois mondes. Par un érudit libraire.

 

Alexandre Soljenitsyne
Par Collectif
Dirigé par Georges NIVAT et Michel AUCOUTURIER
Éditions de l’Herne, 2018, 320 pages, 33 €

À l’occasion du centième anniversaire de sa naissance, les éditions de l’Herne publient un cahier (déjà édité en 1971) surAlexandre Soljenitsyne, auteur et dissident soviétique. Il devait recevoir le prix Nobel de littérature, qu’il ne recevra que quatre ans plus tard. C’est un hommage à un homme qui est rentré dans l’Histoire  par ses écrits et sa dissidence courageuse. Témoignages de compatriotes de l’époque mais également œuvres de Soljenitsyne comme des nouvelles (Zacharie l’Escarcelle, La main droite, La procession pascale), des poèmes (Études et Miniatures), une pièce de théâtre (Flamme au vent) et écrits polémiques (Lettre ouverte du 15 juin 1970), révèlent non seulement des aspects méconnus de Soljenitsyne mai aussi le problème plus général de la situation de l’écrivain dans la société soviétique de l’époque. « Tant qu’on peut encore respirer, après la pluie, sous un pommier, on peut encore vivre ! »

 

L’affaire Soljenitsyne (1969-1970)
par Alexandre SOLJENITSYNE
Préface de Georges Nivat
Traduction du russe par Any Barda
et Michel Aucouturier
Éditions de L’Herne, 2018, 262 pages, 9 €

L’affaire Soljenitsyne : en URSS, pour être publié, un auteur doit obtenir l’autorisation de l’Union des Ecrivains Soviétiques.  Ce livre (réédition d’un livre paru en 1995) contient les correspondances d’écrivains en faveur de la publication, passionnantes et d’une grande  profondeur,  et les contre d’une mauvaise foi absolue.  Pour se débarrasser d’un écrivain persistant à dénoncer le stalinisme comme dans Le Pavillon des Cancéreux, la stratégie consistait à ne pas répondre ; Soljenitsyne les avertit mais en vain « que personne ne peut barrer la route à la vérité et qu’il était prêt à mourir pour qu’elle progresse ». Le manuscrit fut publié à l’étranger. Déchu de la nationalité russe Alexandre Soljenitsyne fut exclu de son pays par un communiqué du Secrétariat l’Union des Ecrivains. Il se rendra à Stockholm pour recevoir le prix Nobel en 1970.

 

Illusions dangereuses
Quand les religions nous privent de bonheur
par Vitaly MALKIN
Éditions Hermann, 2018, 448 pages, 22 €

L’auteur, oligarque russe ayant été successivement ingénieur, homme d’affaires, banquier, puis sénateur, s’intéresse aux chimères, croyances des religions monothéistes, qui privent l’homme de bonheur et sapent les valeurs laïques fondamentales. Selon l’auteur,  elles conduisent infailliblement à la haine de soi et des autres. Elles attisent la violence, dégoûtent du corps et du sexe, vouent un culte à la souffrance et à la mort. Elles nous imposent leurs critères du Bien et du Mal. Très bien documenté, l’ouvrage contient des citations de textes sacrés, de théologiens ou d’écrivains. Un pamphlet choc et sulfureux.

 

 

 

 

 

La chevalerie amoureuse, troubadours, félibres et Rose-Croix
par Pierre DUJOLS DE VALOIS
Texte présenté et commenté par Jean-François GIBERT
Éditions Le Mercure dauphinois, 2014, 230 pages, 19,50 €

Ce livre étudie les liens secrets qui, des troubadours aux constructeurs de cathédrales et des Templiers aux Cathares, sont à l’origine d’un parler sacré. Cette langue, dite « des oiseaux » par les initiés, puise sa conceptuelle aux sources les plus anciennes de la Grèce, de l’Égypte et, au-delà, de cet Orient des mages qui assista à la naissance de la pure Lumière : le Christ-Hermès, dont le pouvoir, clef de la gnose parfaite, rayonne au cœur des trois mondes. Par un érudit libraire.