À lire N° 316

Cinq femmes
par Gilles COSSON
Éditions Pierre-Guillaume de Roux, 2019, 224 pages, 18 €

Victime d’un AVC, un brillant architecte s’interroge sur sa vie. Il se rappelle de cinq femmes qui ont compté dans sa vie, chacune avec sa personnalité tantôt pleine de fouge et d’ardeur, tantôt amère et anéantie. Roman écrit par un auteur d’ouvrages à dimensions historique (essais, romans et nouvelles).

 

Et enfin la vie prend tout son sens
Itinéraire d’un éveil à la spiritualité
par Caroline COLDEFY
Éditions Leduc pratique, 2019, 182 pages, 17 €

Un témoignage authentique d’un éveil à la spiritualité suite à une vie chaotique parcourue par la pratique de la drogue. La spiritualité a aidé l’auteur a construire des liens avec ses semblables. Par une journaliste pour la télévision, spécialisée dans les documentaires et les magazines de société pour France Télévision. Elle a travaillé 10 ans pour l’émission « Ca se discute ».

 

Madeleine Pauliac, l’insoumise
par Philippe MAYNIAL
Éditions Texto Tallandier, 2019, 200 pages, 9,50 €

L’extraordinaire histoire du docteur Madeleine Pauliac, médecin, lieutenant et résistante française, racontée par son neveu qui nous livre  le portrait bouleversant d’une héroïne courageuse, uniquement animée par le sentiment d’agir pour le bien de l’humanité. À la tête de l’Escadron bleu, onze Françaises de la Croix-Rouge rapatrient des blessés français, soignant sans relâche ; elles auront accompli plus de deux cents missions et parcouru plus de quarante mille kilomètre en sept mois, dans une Pologne en plein chaos, face à l’horreur, à la violence de soldats russes qui n’ont pas hésité à violer des religieuses polonaises, que le docteur Pauliac aida à accoucher dans le plus grand secret. Au retour d’une mission, sa voiture dérapa sur une route verglacée recouverte de neige pour s’encastrer contre un arbre. Elle n’avait que 34 ans.

 

La puissance du féminin
libre, sereine et sacrée: renouez avec vos forces profondes
par Camille SFEZ
Éditions Leduc, 2018, 255 pages, 18 €

L’auteure est psychologue clinicienne et accompagne les femmes pour favoriser l’émergence d’une nouvelle conscience de soi en tant que femme pour un rayonnement juste et complémentaire du masculin. L’enjeu est de se changer pour transformer le monde. La clé est d’ouvrir la conscience vers le féminin sacré en réconciliant l’âme, le cœur et l’esprit.

 

La mythologie au féminin
Aux sources du sexisme
par Dominique LABARRIERE
Éditions Guy Trédaniel, 2019,192 pages, 18 €

La mythologie révèle une image de la femme qui, loin de la mettre en valeur nourrit des préjugés sexistes qui ne cessent de nourrir notre imaginaire et nos références culturelles depuis plus de vingt siècles. L’auteur ex professeur de philosophie, passionné d’histoire et de romans historiques s’attache ici à rendre justice aux femmes et à leur redonner la place qui leur est due.

Oser s’accomplir
12 clés pour être soi
par Marie-Pierre DILLENSEGER
Mama Éditions, 2019, 330 pages, 23 €

Savoir être soi. Atteindre son plein potentiel. S’incarner. L’auteur propose 12 clés issus de la pensée chinoise. On peut choisir les clés dans l’ordre ou de façon totalement aléatoire : cohérence, alignement, présence, une chose à la fois, une place pour chaque chose, inventaire du plein, importance du vide, perfection, créer du flux, inné/acquis, autonomie, accepter l’aide du ciel. Pour chaque clé, un enseignement, des exemples et des exercices pratiques. Écrit par une praticienne des arts chinois (Feng Shui, Yi Jing, Art de la guerre, astrologie…

 

AMMA, celle qu’on attendait
par Pierre LUNEL
Éditions du Rocher, 2019, 408 pages, 21, 90 €

Mata Amrita-nandamayi, surnommée « Amma », « la Mère », est considérée, par les Indiens, comme une incarnation divine depuis son plus jeune âge. Leader spirituel, elle est l’une des plus importantes bienfaitrices de l’humanité, reconnue par les Nations-Unies. Pierre Lunel, intellectuel français retrace le destin de cette fille de pêcheur, sa compassion et son amour immense pour les autres, comme il l’a fait précédemment pour sœur Emmanuelle et pour l’abbé Pierre.

Le corps de la Reine
par Stanis PEREZ
Éditions Perrin, 2019, 480 pages, 25 €

Après la parution de le Corps du Roi en 2018, dans lequel il démontrait que le corps du roi, incarnation de l’État était la puissante expression de la continuité du pouvoir,  l’auteur décrit maintenant le volet complémentaire, Le corps de la Reine . Celui-ci est d’abord l’instrument d’une fécondité : il « produit » la descendance. La loi salique imposait de concevoir un maximum d’enfants pour être certain de disposer d’un héritier mâle le jour de la mort du roi, meilleur moyen d’éviter le fractionnement du domaine. Sans oublier un autre atout essentiel de ce corps féminin procréateur : pouvoir disposer également de filles en bonne santé à marier aux quatre coins du continent afin de négocier des alliances avec les royaumes voisins, amis ou ennemis – ce grand marchandage des princesses de l’ancienne Europe. À partir d’archives et d’images souvent méconnues ou inédites, Stanis Perez nous invite à redécouvrir cette histoire sensible et stratégique d’un pouvoir féminin trop longtemps occulté.


Lais du Moyen-âge
Récits de Marie de France et d’autres auteurs (XIIe XIIIe siècle)
Traduction de différentes langues par Lucie Kempfer, Asdis R Magnusdottir, Karin Ueltschi et Philippe Walter
Édition bilingue publiée sous la direction de Philippe Walter
Éditions Gallimard, Collection La Pleïade, 2018,1488 pages 69 €

Marie de France vécut dans la seconde moitié du XIIe siècle, à la cour d’Aliénor d’Aquitaine, et fut la première femme poète à écrire en langue vernaculaire. Elle écrit le « lai narratif », un récit, un conte, courant littéraire en plein essor à l’époque et à l’apogée des Plantagenêt.  Le déclin des lais narratifs coïncidera avec les difficultés politiques de la dynastie. Les lais racontent le merveilleux, l’amour courtois. Ils ont en commun le sens de l’image, la musique de la rime, l’art de suggérer, le don d’émouvoir.