À lire N° 312

Tu ne peux désirer une chose et cultiver son contraire
Plaidoyer pour plus de cohérence et d’altruisme dans nos vies
par Bruno LALLEMENT
Alisio, éditions Leduc, 2019, 154 pages, 14,90 €

Un ouvrage très convaincant sur notre responsabilité personnelle dans l’état du monde actuel avec la révélation de faits peu connus ou négligés sur l’état du monde vivant où la nature est exclue. Avec des arguments logiques mais aussi sensibilité et spiritualité, l’auteur touche par sa cohérence qu’il prouve en dévoilant sa vie. Les témoignages de personnes, plus ou moins connues mais toujours sincères, exposés à la fin de ce livre, participent aussi à convaincre de la nécessité  urgente de transformer ce monde dans lequel nous vivons et  respecter la nature dont nous faisons partie.

 

Mon cœur contre la terre
par Éric de KERMEL
Éditions Eyrolles, 2019, 204 pages, 14 €

Ana est une écologue passionnée par son métier, jusqu’au jour où une erreur professionnelle l’amène à tout quitter et à retourner dans les montagnes ou elle a grandi. Elle y retrouve son oncle qui tient un refuge et des ami(es) d’enfance. Jusqu’alors bonne élève dans un système sans faille, elle constate que son propre parcours qui lui semblait le meilleur, se fissure : divorce, séparation… Retourner à ses racines devient pour elle une nécessité. Et si l’écologie en nourrissant ce lien avec la nature, était aussi ce chemin qui nous relie à nous-même, et aux autres ? Un roman qui nous invite à une réflexion écologique tout autant qu’humaine sur l’avenir de la terre et celui de l’humanité.

 

Devenir maître de sa vie
À la rencontre de soi
par Marie-Lise LABONTÉ et Jérôme ANGEY
Éditions Guy Trédaniel, 2019, 137 pages, 18 €

La vie nous amène à vivre des situations où nous devons nous surpasser pour retrouver nos valeurs essentielles. Sur ce chemin d’évolution nous rencontrons des valeurs positives et d’autres qui nous limitent. Comment unifier l’ombre et la lumière ? Comment retrouver une profonde intimité avec soi-même ? Marie-Lise Labonté, psychothérapeute, auteur et formatrice, Jérôme Angey, praticien de techniques énergétiques nous invitent à retrouver le chemin de la guérison. CD avec méditations guidées.

 

Le bouddhisme
Les sources, l’enseignement de Bouddha
Les fondements de la morale, non-violence et détachement
Le bouddhisme dans le monde
par Bernard BAUDOUIN
Éditions Presses du Chatelet, 2018, 160 pages, 9,95 €

L’auteur retrace l’histoire du bouddhisme et son rayonnement dans le monde entier ainsi que ses enseignements : l’enseignement du Bouddha (les vertus de l’exemple, la souffrance et la délivrance, les lois de continuité…) ; l’émergence d’une morale (la non-violence, le détachement personnel, le libre-arbitre, le renoncement, la pureté d’esprit et la conscience collective) ; le symbolisme et le langage bouddhiques.

 

Narcisse n’est pas égoïste
par Fabrice MIDAL
Éditions Flammarion, 2019, 237 pages, 19,90 €

L’auteur remet en cause notre interprétation du mythe de Narcisse, qui serait l’être qui s’éprend de lui-même! Pour cela, Fabrice Midal nous convie à relire le texte d’Ovide, Les métamorphoses, où Narcisse croise le destin d’Écho et où tous deux vivent, de manière différente, le même drame : la difficulté d’être soi ! Or notre siècle nous prive d’un juste rapport à soi en nous réduisant « à des données comptabilisées, des rouages de mécanismes administratifs… et les gens qui se livrent sur les réseaux sociaux… sont manipulés par des puissances qui utilisent des algorythmes pour les cerner dans les moindres de leurs traces.» Voici donc la conclusion de cet auteur :  « oui, Narcisse est le mythe dont notre XXIe siècle a tant besoin ! »

 

Une brève éternité
philosophie de la longévité
par Pascal BRUCKNER
Éditions Grasset, 2019, 256 pages, 19 €

Une réflexion philosophique sur l’allongement de la vie des êtres humains et les conséquences qui en découlent sur leur rapport au monde et l’art de vivre de la jeunesse à la vieillesse, cet été indien de la vie ! Pascal Bruckner est l’auteur d’une œuvre considérable illustrée par de nombreux prix mais il sait surtout transmettre sa philosophie si touchante : « Nous restons des êtres en transit, perdus dans un sentier obscur et qui tentent de s’éclairer à la lumière de la raison et de la beauté… le seul mot que nous devrions prononcer chaque matin, en reconnaissance du cadeau qui nous a été fait, c’est : Merci »

Guérir les émotions qui nous empoisonnent la vie
par Danielle MEUNIER
Éditions Le courrier du livre, 2019, 215 pages, 18 €

L’auteure est thérapeute, spécialisée dans l’harmonisation des corps subtils et le langage des chakras. Elle décrit dans cet ouvrage le fonctionnement de l’être humain avec ses sept corps subtils et les mémoires karmiques, issues de vies antérieures, et qui participent aux émotions qui gouvernent notre vie et peuvent être signes des perturbations qui nous empoisonnent la vie. C’est un manuel pratique que l’auteure propose avec des exercices appliqués à une cible et quelques témoignages émouvants.

 

L’hindouisme
La puissance d’une doctrine, un panthéon, une éthique religieuse, de la croyance à l’expérience, une voie de salut
par Bernard BAUDOUIN
Éditions Presse du Chatelet, 2019, 160 pages, 9,95 €

L’hindouisme est l’héritage d’une multitude de siècles consacrés à la recherche cosmologique, religieuse, mystique et philosophique qui a longtemps éclairé une grande partie de l’humanité. Ce livre explique les origines de l’hindouisme, sa doctrine, ses multiples expressions d’une spiritualité vivante et son rayonnement dans le monde depuis trente-cinq siècles.

 

Douce France
Où est passé ton bon sens ?
par Sonia MABROUK
Éditions Plon, 2019, 172 pages, 19 €

Sous forme de lettre, ce livre est un constat de la société actuelle. Que ce soit en politique, à  l’école ou ailleurs, partout  il y a des discussions, des mises à l’épreuve et des controverses, le tout amplifié par les médias. Avec une ironie cinglante, l’auteur nous pousse à réfléchir et à retrouver  notre bon sens, si cher à nos paysans.

 

L’éternité reçue
par Martin STEFFENS
Éditions Desclée de Brouwer , 2017, 245 pages, 18,90 €

Professeur de philosophie en Khâgne et chroniqueur pour les journaux La Croix et La Vie, l’auteur clame dans ce livre en premier lieu que nous ne sommes pas faits pour mourir. S’appuyant sur de nombreux auteurs et témoignages comme ceux de Etty Hillesom et Simone Weil, il affirme : « C’est pour la vie que nous sommes faits . C’est sans doute un peu trop évident. Mais il faut d’abord passer par là pour aller éventuellement plus loin. » Dans sa conclusion après toutes ses réflexions, il définit la mort comme la forme en creux du Créateur qui nous apprend à renoncer à la force et nous destine à l’amour, dans «  la joie pleine, et cependant douloureuse, d’être un parmi tant d’autres ». En  effet, il affirme : « par notre mort, nous portons le néant qui donne à l’autre d’exister ». Un ouvrage de réflexions à la fois, philosophiques et mystiques !