11 000 ans avant notre ère, le chat déjà présent en Égypte

Nos chats domestiques descendraient tous d’un ancêtre commun, déjà présent il y a 11 000 ans avant notre ère au Moyen-Orient : le chat ganté, Felis silvestris lybica, un chat sauvage. Avant de s’imposer comme l’un des animaux de compagnie préférentiels en France et dans le monde entier (1), le chat a fait un long chemin.

Pour trouver cet ancêtre commun, une équipe internationale de chercheurs a engagé une vaste étude génétique de plus de 230 spécimens anciens. Des chats venant d’un peu partout et ayant vécu sur une période allant de -10.000 ans à la première moitié du XXsiècle.
Grâce à la génétique, des chercheurs de l’Institut Jacques-Monod ont mené l’enquête dans le passé. « C’est la première étude de paléogénétique de grande ampleur. Seul le génome du chat domestique actuel et quelques informations génétiques de deux ou trois chats anciens avaient été décryptés », explique Eva-Maria Geigl, chercheuse au CNRS et coauteure de l’étude publiée dans Nature Ecology & Evolution (2). « Les archives sont rares. Le chat est un animal solitaire, aux os petits et friables ; il n’a pas été une espèce de subsistance pour l’homme, on en retrouve donc très peu sur les sites paléontologiques et archéologiques par rapport aux cochons, brebis, vaches. »

Le rapprochement entre le chat et l’homme à la naissance de l’agriculture

Selon les chercheurs, le rapprochement entre le chat sauvage et l’homme s’est opéré à la naissance de l’agriculture, il y a 10.000 ans, quand les chasseurs-cueilleurs ont commencé à vivre dans des habitations sédentaires. Les félins se sont rapprochés des villages naissants pour y déguster les rongeurs, eux-mêmes attirés par les stocks de céréales cultivées par l’homme. Le chat, prédateur de ces rongeurs, a fini par fréquenter l’homme. Et pour ce dernier, c’était plutôt une bonne nouvelle, car cela lui permettait de voir un peu moins de ces récoltes finir dans le ventre de ces mulots et autres rats. De ce fait, l’homme a toléré la présence du chat et l’a même encouragée. Au fil de la généralisation de l’agriculture au Moyen-Orient, le chat s’est également déplacé, conquérant le Maghreb, l’Afrique subsaharienne, la Perse et l’Est de l’Europe. En atteste la similarité des génomes analysés par Geigl sur des ossements en Bulgarie, en Turquie et au sud du Sahara.

Puis, au Vesiècle avant J.-C., les Égyptiens se prennent de passion pour les félins, immortalisés dans les statues, les peintures et même momifiés. « Après l’avoir déifié et en avoir fait un auxiliaire de Râ, le dieu du Soleil, l’iconographie égyptienne fait figurer le félin dans des scènes de chasse dès le deuxième millénaire avant notre ère, puis on le voit apparaître dans la maison, sous la chaise de l’homme ou de la femme, parfois même équipé d’un collier. » Mais il reste difficile à définir quand le chat est passé d’un statut d’animal « apprécié » à celui d’animal domestique.

La seconde vague migratoire est arrivée bien après, à l’époque des invasions vikings du VIIIe au XIIe siècle après J.- C, comme le suggèrent des ossements de chats fossilisés dans un ancien camp normand, au nord de l’Allemagne. Sur les navires, les rongeurs étaient craints parce qu’ils s’attaquaient aux cordages et aux victuailles, très importantes alors que les voyages en mer pouvaient durer des jours, explique Science Alert (3). Pour s’en débarrasser, les Vikings embarquaient des chats avec eux afin de pouvoir naviguer plus sereinement.

Comme pour de nombreuses espèces, c’est donc l’homme qui est à l’origine de ces migrations. Qui s’en plaindrait ?

(1) La France compte près de 13 millions de chats domestiques, le monde, 600 millions. D’après un article deScience et Vie, janvier 2018
https://www.science-et-vie.com/questions-reponses/quel-est-l-ancetre-du-chat-10368(
2) https://www.larecherche.fr/génétique/nous-avons-pu-retracer-l’évolution-au-cours-du-temps-de-la-distribution-spatiale-des-chats
(3) https://www.sciencealert.com/cats-sailed-with-vikings-to-conquer-the-world-genetic-study-reveals
Lire sur internet
https://www.francetvinfo.fr/monde/afrique/societe-africaine/le-chat-cet-animal-domestique-qui-vient-d-egypte_3060343.html
https://www.bfmtv.com/planete/les-chats-qui-vivent-dans-les-foyers-francais-viennent-d-egypte-1191321.html
Par Michèle MORIZE