Les ombres des Lumières

Nous avons laissé le mois de mai derrière nous et avec lui les souvenirs de mai 68 se sont estompés. Ce fut une révolte adolescente contre l’autorité qui, il y a un demi-siècle, nous a fait croire en de nouvelles perspectives et de vrais changements. Aujourd’hui, une certaine confusion règne et beaucoup recherchent une autorité que l’on ne trouve nulle part. Que sont devenus les grands principes d’antan ?

Dans son dernier essai (1), Jean-François Colosimo s’interroge sur la responsabilité des Lumières dans le nihilisme contemporain, dont l’islamisme djihadiste.
Que reste-t-il des Lumières et de leurs promesses ? Où sont passés la marche du progrès, le triomphe de la raison, l’émancipation de l’humanité ?
L’auteur attribue l’origine des convulsions du monde moderne à la confusion entre politique et religion. Le dévoiement de la religion en un ensemble de rites marque selon lui la défaite de la spiritualité au profit d’idéologies politiques souvent mortifères. Il nous explique que nous ne voyons plus vraiment ce qui se passe, que nous nous trompons sur les causes réelles des phénomènes, (comme le fondamentalisme religieux), que nous tenons pour des archaïsmes mortifères.
Comme l’ouvrage Le Sacré camouflé (2) l’explique, il ne s’agit pas d’un passé qui ressurgit à la faveur de crises géopolitiques ou de désarrois identitaires faisant suite à la mondialisation ; il s’agit en fait de la continuation d’un mouvement historique que l’Occident a lui- même initié avec la sécularisation du religieux.

« Ce que l’on nomme, c’est précisément comment la modernité a divinisé le fait social. D’abord par le haut, en transférant les attributs de Dieu à l’État. Devenu à son tour souverain, l’État se fait transcendant, omnipotent, omniscient. Dans les sociétés postmodernes d’opinion et d’abondance comme la nôtre, un deuxième transfert s’opère, cette fois, par le bas. L’individu souverain supplante l’État souverain. Tyran auto-couronné, il érige sa subjectivité en droit divin. Son consumérisme sans limite se révèle comme la face cachée de son égalitarisme sans frein » (3).

Dans son dernier livre (4), Bertrand Vergely, se demande avec son ami Marc Halevy si ce qui nous empêche de bien penser ne sont pas les Lumières !

« Que peut-on retenir des Lumières et de la Révolution française ? Sans doute ceci : l’impasse morale et spirituelle dans laquelle notre monde se trouve, le propre des Lumières et de la Révolution française étant de dire une chose et d’en faire une autre. »
L’auteur signale quatre impasses que connaît aujourd’hui notre culture issue des Lumières : la laïcité, les droits de l’homme, la fin de la métaphysique et la critique.
Il constate que pour ce qui touche à l’homme, aux révolutions et aux Lumières… tout reste à faire. Les Lumières et les Révolutions ont été absorbées par l’Ancien Régime, dont l’ombre pèse encore sur elles.
« La culture vit une crise de la pensée. La pensée empirique et logique dominant la pensée, la culture de la postmodernité n’a plus le sens de la pensée méditante, qui est le sens de la pensée, comme de la conscience profonde. D’où le paradoxe postmoderne, qui veut l’homme sans la profondeur de l’homme et la liberté sans la profondeur de la liberté ».

Bertrand Vergely soulève la véritable question du problème majeur posé par la Révolution, celui du triomphe de la raison utilitaire au détriment de la raison profonde, la raison d’être, la raison méditante. Car à quoi nous sert un monde efficace qui n’a aucune raison d’être ?

(1) Aveuglements, religions, guerres, civilisations, Jean-François Colosimo, Éditions du Cerf, 2018, 544 pages
(2) Le sacré camouflé, ou la crise symbolique du monde actuel, Fernand Schwarz, Éditions, Cabedita, 2014, 120 pages
(3) Lire l’interview de Jean-François Colosimo, Il y a pire que la mort et c’est la mort spirituelle par Jean-Christophe Buisson, paru dans le Figaro du 30 mars 2018
(4) Obscures Lumières : la révolution interdite, Bertrand Vergely, Éditions du Cerf, 2018, 224 pages
Par Fernand SCHWARZ
Président de la Fédération Des Nouvelle Acropole

 

À lire 297

Et si Platon revenait…
par Roger-Pol DROIT
Éditions Albin Michel, 2018, 307 pages, 20,90 € €

Roger-Pol Droit invite le philosophe Platon à parcourir notre époque, de Mc Do à Pole Emploi, en passant par la COP 21, les attentats terroristes, l’arrivée des migrants, la Gay pride, les smartphones, Bob Dylan, Emmanuel Macron, Donald Trump… L’auteur nous fait découvrir la pensée du philosophe antique en expérimentant ce qu’il comprendrait ou pas de notre monde et nous invite à réfléchir sur ce qui nous entoure. Par un spécialiste de la philosophie.

 

Le jour où j’ai ouvert les yeux
par Anand DILVAR
Éditions Jouvence, Collection « roman/Bien-être », 2018, 126 pages, 12, 90 €

 

Après un accident qui l’a laissé paralysé, le personnage central de ce livre entame une conversation intérieure avec son guide spirituel. Est-ce vraiment un roman Puisqu’il s’agit d’une histoire authentique ? Ce best-seller international nous invite à nous mettre en chemin sans attendre pour nous éveiller à un nouvel état conscience.

 

Vivre la liberté
par James WOODY
Éditions du Cerf, 2017, 224 pages, 16 €

Quel contraste entre la liberté que propose la Bible (sortie d’Égypte, maison de servitude…) et ce que vivent les gens dans la vie quotidienne (ceux qui subissent leur vie, sont prisonniers de leur travail ou ont peur du lendemain…) ? Ce livre est un éloge de la liberté en des temps où les menaces qui pèsent sur la France font prendre des mesures sécuritaires réduisant les libertés individuelles. La liberté ne peut être promulguée par une loi ni décrétée par un ministre. Elle est l’affaire de chacun ou elle n’est pas. Elle se défend pied à pied dans les différents aspects de notre vie.

 

Le Cerveau
Connaître, comprendre, optimiser
Petit guide visuel
par Thibaud DUMAS
Éditions Mango, 2018, 128 pages, 11,95 €

Ce petit guide visuel explique comment fonctionne le cerveau, certaines fonctions agissant en grande partie de façon totalement inconsciente. Il consomme 20 % de notre énergie et possède 80 à 100 milliards de neurones, c’est-à-dire plus que l’intégralité des ordinateurs connectés à Internet dans le monde. Clair, précis, très bien documenté, ce guide a été écrit par un chercheur neuroscientifique qui a voulu mettre les avancées des neurosciences à la portée du grand public.

 

Le bouddhisme a raison et c’est scientifiquement prouvé
par Robert WRIGHT
Éditions Flammarion, 2017, 356 pages, 21,90 €

Une enquête sur la méditation, dont les vertus ne sont plus à prouver ou plus exactement que la science a prouvé : l’acte de méditer permet de déprogrammer les mécanismes de notre esprit (réflexes, instincts biais cognitifs…) produits de notre évolution qui ne sont plus adaptés aux besoins actuels de notre moi. Bouddha contre Darwin ? Grâce à la méditation, il est possible de supprimer la souffrance et cela nous rend non seulement plus heureux mais meilleurs. Par un spécialiste de religion et de psychologie.

 

 Et si c’était Ça le paradis ?
Les enseignements de sa NDE
Par Anita MOORJANI
Éditions Guy Tredaniel, 2016, 232 pages, 18 €

Dans son premier livre best-seller Diagnostic incurable mais revenue guérie à la suite d’une NDE, Anita MOORJANI a raconté sa guérison spectaculaire d’un cancer lymphatique de stade IV, à la suite d’une expérience de mort imminente. Aujourd’hui elle nous incite à déconstruire des « mythes » que nous tenons pour des vérités intangibles, du fait de multiples conditionnements culturels et éducatifs. « On n’a que ce qu’on mérite », « il est égoïste de s’aimer soi-même », « nous devons toujours être positifs », autant de mythes que nous avons été amenés à croire et qui nous empêchent d’être nous-mêmes. Chaque fin de chapitre propose des vérités possibles derrière les mythes défaits ainsi que des méthodes utiles pour les vivre.

Nous ne sommes pas ce que la science a dit de nous
D’une évolution subie à une transformation choisie
par Gregg BRADEN
Éditions Guy Trédaniel, 2018, 304 pages, 22,90 €

Dans son nouvel ouvrage, Gregg Braden tente de répondre à la question « Qui sommes-nous ? » En s’appuyant sur 300 ans de découvertes scientifiques et sur les toutes dernières connaissances concernant notre ADN, il nous montre à quel point l’être humain possède des facultés extraordinaires (intuition profonde, précognition, états avancés d’auto-guérison). Par un spécialiste de la physique quantique et de la matrice divine.

 

Sagesse animale
Comment les animaux peuvent nous rendre plus humains
par Norin CHAI
Éditions Stock, 2018, 267 pages, 19,50 €

Et si les animaux nous enseignaient leur sagesse ?

À travers cet ouvrage, Norin Chai, vétérinaire en chef au zoo du Jardin des Plantes à Paris, nous transmet son expérience, ses recherches  et ses observations de soignant et de scientifique auprès des animaux sauvage en réserve. Il écrit : « L’animal est capable d’une véritable empathie émotionnelle […] qui lui permet de se représenter le monde intérieur de l’autre, à savoir s’il est agressif, amical ou angoissé. » Il fut un temps ou l’homme vivait en harmonie avec les autres êtres de la nature et ou l’animal avait une juste place et le respect de l’homme. Où est la rupture qui a fait des animaux un objet de consommation, ou bien les a mis dans une vitrine inadaptée à leurs besoins ? S’il y a urgence pour l’humanité à être et agir à sa juste place dans la nature, cela passera nécessairement en reconnaissant aussi sa propre animalité.

Né un mardi
ELNATHAN  JOHN
Éditions Métailié, 2018, 259 pages, 18 €

Seul, sans famille au Nigéria, Dantala suit une bande de garçons de rues et comme eux, il va casser, fumer de la we we … Jusqu’au jour ou il rencontre un Imam, qui va le prendre sous son aile, l’encourager à lire, l’éduquer. Il trouvera sa place dans la vie de la mosquée et grandira en prenant des responsabilités. Mais un autre Imam, radical fait sécession et fonde une secte extrémiste qui va tout déstabiliser. Dantala saura-t-il rester fidèle à son ami Jibril et à ses valeurs ? Un roman puissant, évoquant de manière réaliste le quotidien sordide de certains pays. Le questionnement est profond, dense, sur le rôle de l’éducation et des valeurs face aux difficultés et aux épreuves de la vie.