Les fourmis et les abeilles La guerre ou la paix ?

Que faire quand la nouveauté arrive ? Cette fable animale et poétique nous enseigne l’attitude la plus sage à adopter.

Fourmis et abeilles, guerre ou paix ?

Fourmis et abeilles, guerre ou paix ?

Deux fourmilières dans un bocage
Vivaient en bon voisinage.
Sur leur terrain, moulte rocaille
Et pas beaucoup de mangeaille.
Au beau milieu de ce pays
Une ruche se construisit.

Mince ! Venir sans rien dire, faut pas !
Méfiance on les connaît pas !
C’est ce que dirent les premières,
Pas du genre à s’laisser faire.
Et les secondes se demandèrent :
Qui sont donc ces étrangères ?
On va faire une expédition
En guise de présentation.

Tiens ! Voilà que ça bouge, là d’dans.
Quel vacarme assourdissant !
Deux cents abeilles se déployèrent
Pour arpenter la clairière.
Pour la première des fourmilières,
C’est l’invasion c’est la guerre.
On va lever une grande armée
Pour bouter ces étrangers.

Vite ! Tout droit sur le nid, chargeons !
Combattons ces grands dragons !
Plein d’entre nous seront tuées
Mais il faut se sacrifier !
Or dans nos élans,
Il y a des surprises
Qui contre le vent
Vont nous sauver la mise.

Juste avant le nid,
La grande armée trouvait
Les autres fourmis
Qui de la ruche sortait.

Stop ! Pas un pas de plus, partez !
Nous avons su faire la paix.
On s’est rencontré poliment
On a parlé calmement.
Elles disent qu’elles ne veulent que la paix,
Qu’elles sont prêtes à nous aider.
Baissez vos armes et comprenez,
Vous vous trompez de sentier.

Hey ! Qu’est-ce que vous vouliez ! Du sang ?
Des pupilles derrière les rangs ?
La pauvreté de nos contrées
Nous leur avons racontée.
Elles nous ont dit que c’qu’elles savaient
C’est polliniser les prés.
On va sortir tout notre grain,
Et semer tout le terrain.

Oui ! En échange de ça, bonheur
Elles pollinis’ront nos fleurs.
Pour elles pour nous, plus de ressources,
On va enrichir la brousse.
En attendant pour la confiance,
On a miel en abondance.
Alors mes chères laissez tomber
Vos idées d’hostilité.
Ne croyez pas, ami lecteur,
Que le message soit la candeur.
Quand méfiance cherche un ennemi
C’est là que viennent beaucoup d’ennuis.

Alors de grâce, quand vous voyez
Un truc nouveau vous arriver,
La vigilance est conseillée,
Mais essayez de dialoguer.

Par Frédéric FAURE
  • Le 27 septembre 2015
  • Conte