Le BLOB, un être indéfinissable de la biologie

À l’ère de l’énergie quantique (et du transhumanisme !), et peut-être même en lien, vit un être extraordinaire, un génie méconnu à découvrir, qui peut nous amener à réfléchir sérieusement sur la nature du vivant : le BLOB (Physarum polycephalum ).

Plasmode de Physarum polycephalum (en jaune) formé sur une écorce d’arbre

Plasmode de Physarum polycephalum (en jaune) formé sur une écorce d’arbre

Savez-vous qu’il existe, répandu de par le monde, un être qui se déplace sans être un animal, qui se nourrit indifféremment de micro-bactéries ou de flocons d’avoine, que l’on ne peut pas faire disparaître en le découpant ou en l’empoisonnant, qui peut varier de la taille d’une simple cellule à 1,3 km² tout en restant une seule cellule aux milliers de noyaux, qui peut apprendre, assimiler et enseigner des comportements et des stratégies sans le moindre système nerveux, qui est aussi capable de transmettre ce qu’il a appris en fusionnant, même temporairement, avec ses congénères, qui peut redevenir jeune à volonté si on le dessèche, enfin…une bestiole, un monstre, un être vivant incroyable mais vrai, sur lequel vous saurez tout, en tout cas beaucoup , en lisant le livre d’Audrey Dussutour, chercheuse au CRNS : Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur le blob sans jamais oser le demander (Éditions Des Equateurs). Bonne lecture !

Le nom BLOB vient d’un film d’horreur du même nom réalisé en 1958 dans lequel Steve McQueen, acteur débutant à l’époque enquête sur une créature visqueuse tombée du ciel et appelée BLOB, qui se nourrit des humains et résiste à toutes les tentatives d’éradication.

Lire les articles sur Internet
. Journal Le Monde, rubrique Sciences :  Le blob, cet étrange génie visqueux, ni plante, ni animal, ni champignon, Par Nathalie HERZBERG, le 19/06/2017
http://www.lemonde.fr/sciences/article/2017/06/19/le-blob-cet-etrange-genie-visqueux_5147465_1650684.html#Hg10Icrp6Lqtj1kp.99
. L’express, Le blob, organisme unicellulaire capable d’apprendre sans cerveau, par Victor GARCIA, paru le 21/12/2016
http://www.lexpress.fr/actualite/sciences/le-blob-organisme-unicellulaire-capable-d-apprendre-en-fusionnant_1861862.html

Légende de la photo

Plasmode de Physarum polycephalum (en jaune) formé sur une écorce d’arbre
(plasmode : masse de cytoplasme molle, déformable, sans paroi squelettique, dans laquelle le noyau s’est divisé un grand nombre de fois sans qu’il y ait eu de cloisonnement par des membranes plasmiques)

Par Michèle MORIZE