Il y a 260 millions d’année, l’Antarctique, une forêt ?

L’Antarctique ne fut pas toujours une vaste étendue glacée. Il y a environ 260 millions d’années, le continent abritait une mosaïque de forêts luxuriantes. Des chercheurs ont découvert sous la glace des restes fossilisés de ces végétaux.

 

 

L’Antarctique ne fut pas toujours une vaste étendue glacée.

L’Antarctique ne fut pas toujours une vaste étendue glacée.

 

Il y a 260 millions d’années, à la fin de la période permienne et juste avant l’émergence des premiers dinosaures, l’Antarctique était plus chaude qu’aujourd’hui.

Les continents du monde, tels que nous les connaissons, étaient regroupés en deux masses terrestres géantes — l’une au Nord et l’autre au Sud. L’Antarctique faisait partie du Gondwana, le supercontinent couvrant l’hémisphère sud qui comprenait également l’Amérique du Sud, l’Afrique, l’Inde, l’Australie et la péninsule arabique. Cette période correspond également à l’une des extinctions les plus massives que le monde ait connu (Permien-Trias), menant à la disparition de 95 % des espèces marines et anéantissant 70 % des espèces vivant sur les continents. De nombreux chercheurs pensent qu’un effet de serre, probablement dû aux éruptions volcaniques survenues à cette même période en Sibérie, aura effectivement mené à cette extinction.

Le paléoécologiste Erik Gulbranson et son équipe de chercheurs de l’Université du Wisconsin-Milwaukee se sont donc rendus en Antarctique pour observer sous la glace les effets de cette extinction sur la nature des continents. Au cours de leurs explorations, ils ont fini par trouver les fossiles d’une forêt existant avant le bouleversement, non loin du promontoire Mc Intyre, situé dans la chaîne des montagnes transantarctiques.

Les chercheurs ont découvert les fragments fossiles de 13 arbres.

Les chercheurs ont découvert les fragments fossiles de 13 arbres.

Explorant une région reculée de l’Antarctique, les chercheurs ont en effet découvert les fragments fossiles de 13 arbres montrant les traces d’une forêt vieille de 260 millions d’années. « Un aperçu de la vie avant l’extinction, qui peut nous aider à comprendre ce qui a causé l’évènement », note le géologue Erik Gulbranson, coauteur de cette nouvelle étude. Ces forêts fossiles étaient différentes des forêts d’aujourd’hui. Au cours de la période permienne, les forêts n’étaient pas très diversifiées et ne comprenaient qu’un faible nombre de types de plantes, chacune avec des fonctions spécifiques qui affectaient la façon dont la forêt entière réagissait aux changements environnementaux. Ceci contraste avec les forêts modernes de haute latitude qui affichent une plus grande diversité végétale. « Ce groupe de plantes doit donc avoir été capable de survivre et de prospérer dans une variété d’environnements », explique Gulbranson. Or, même ces forêts robustes n’ont pas survécu aux fortes concentrations de dioxyde de carbone qui menèrent le monde à l’extinction.

Pour l’heure, les chercheurs ignorent encore comment et pourquoi ces forêts n’ont pas survécu à ces changements environnementaux, celles-ci étant a priori armées pour. « Le dossier géologique nous montre le début, le milieu et la fin des changements climatiques », note Gulbranson. « Avec une étude plus approfondie, nous pouvons mieux comprendre comment les gaz à effet de serre et le changement climatique affectent la vie sur Terre ».

L’Antarctique n’a donc pas fini de révéler ses secrets.

https://www.livescience.com/60944-ancient-fossil-forest-discovered-in-antarctica.html?utm_source=twitter&utm_medium=social#?utm_source=twitter&utm_medium=social&utm_campaign=2016twitterdlvrit
You tube en anglais sur foret en Antarctique
https://www.youtube.com/watch?v=5-hA1A2WmZE&t=11s
https://www.youtube.com/watch?v=iS3R0jOlKwE
Par Michèle MORIZE

À lire

"J'ai vu une fleur sauvage" de Hubert Reeves

« J’ai vu une fleur sauvage » de Hubert Reeves

J’ai vu une fleur sauvage
L’herbier de Malicorne
par Hubert REEVES
Éditions du Seuil 2017, 251 pages, 18 €

Un guide des fleurs sauvages de campagne, avec des commentaires personnels de l’astrophysicien Hubert REEVES et de très belles photos de fleurs de Patricia Aubertin, prises dans la campagne de Malicorne. Pour en savoir plus www.herbier-hubert-reeves.fr, plus de 600 photos originales, à toutes les saisons et sous tous les angles.

 

 

 

"La vie secrète des arbres" de Peter Wholbeen

« La vie secrète des arbres » de Peter Wholbeen

La vie secrète des arbres
Ce qu’ils ressentent, comment ils communiquent
Par Peter WOHLLEBEN
Éditions Les Arènes, 2017, 260 pages, 20 €

Forestier en Allemagne pendant plus de vingt ans, et directeur d’une forêt écologique, l’auteur nous livre sa passion sur les arbres et nous apprend comment ils sont organisés : comme des communautés humaines. Les parents vivent avec les enfants, les arbres répondent avec ingéniosité aux dangers, ils partagent les nutriments avec les arbres malades. L’auteur s’appuie sur les connaissances scientifiques et des anecdotes et sur ses talents de conteur.