Départures de Yojiro Takita

La vie d’un embaumeur japonais.

Ce film évoque l’initiation et la vie d’un nokanshi (sorte d’embaumeur) qui doit préparer les corps des défunts devant la famille avant les funérailles et la cérémonie de la crémation. Il aborde également la transmission d’un vieux embaumeur (rôle joué par l’acteur remarquable Tsutomu Yamazaki), qui a un apprenti violoncelliste en chômage, celui-ci retrouvant dans ce nouveau métier ses gestes perdus de musicien.

Départures

Départures

Oscar du meilleur film étranger à Hollywood, le réalisateur Yojiro Takita était surtout connu pour ses films érotiques. C’est la rencontre avec l’acteur principal Masahiro Mokoti (rôle de Daïgo) qui déclencha l’envie à Takita de changer totalement de registre. Mokoti avait été en Inde assister a des cérémonies de passage dans l’au-delà. Puis il assista un certain temps un maître embaumeur avant de jouer le rôle.

Departures est un film rare, sur l’amour, le sens des rituels, la précision et l’élégance des gestes, enveloppant de beauté la brutalité physique de la séparation. Les mains de Daïgo effleurent la peau, glissent sur les kimonos en une chorégraphie silencieuse d’une beauté apaisante. Un amour inconditionnel parcourt le film sur des gens qui sont toujours là pour vous, sans poser de questions. Le moment de la mort est aussi celui où l’on peut prendre conscience des liens véritables qui nous unissent à ceux que nous perdons.
Ce film où l’humour est souvent présent est une ode a la vie parcouru par des moments de grâce infinis.

Départures est construit sur les quatre éléments. Il a été tourné à Yamagata au coeur du monde rural japonais, lui-même mourant et à qui le réalisateur tel un nokanshi, rend sa dignité austère. De plus, l’oeuvre s’en va parfois sur des brisées métaphysiques signifiant que la vie ne s’arrête pas à la mort physique. Dans un mouvement magnifique alors que le corps pénètre dans l’incinérateur, des grues blanches s’envolent dans le ciel.

Departures est un film surprenant, élégant empli de tendresse, de douceur et de sagesse.

Par Lionel TARDIF
Toiles du mardi
Mardi 15 janvier 2013 à 19 heures
Espace Daniel Sorano,
16, rue Charles Pathé – 94300 Vincennes
Tel : 01 43 74 73 74 – www.espacesorano.com